Le gouvernement français se mobilise pour la promotion des bornes de haute puissance. Plus d’un quart de milliard d’euros ont été débloqués. Cette somme sera distribuée entre des projets publics et privés remplissant un certain nombre de critères. Le premier relevé de dossiers est prévu en le 11 juillet 2022 à 17h. L’AAP sera clôturée en fin 2024.

Les bornes de recharge de haute puissance font partie des points clés dans le programme Advenir. Il s'inscrit dans le plan d'investissement France 2030. Les autorités financent ainsi tous les projets d'optimisation de réseaux, qu'elle soit à l'initiative des opérateurs publics ou privés. L'objectif est d'améliorer le service relatif à l'accès aux bornes de recharge. Les autorités interviennent déjà depuis le lancement du projet sur les autoroutes en 2021. 100 millions d'euros sont débloqués pour cette année 2022 afin de financer le nouvel appel à projets (AAP). La subvention sera distribuée aux participants selon un taux fixé par les autorités.

Les grandes lignes sur l'AAP déjà mises en place

Le ministère de la Transition Énergétique a mis en place un nouvel appel à projets (AAP). Il est connu sous l'appellation de « soutien au déploiement des stations de recharge haute puissance pour les véhicules électriques ».

L'aide concerne toutes les étapes des projets à subventionner, de l'étude préalable aux installations proprement dites. Les coûts du raccordement en font également partie. L'aide peut couvrir 30 à 40 % des coûts nécessaires, sans pour autant dépasser 15 millions d'euros.

L'AAP a été lancé le 18 mars 2022 et prend effet jusqu'au 31 décembre 2024. L'examen des dossiers sera effectué de manière régulière. Le premier est fixé le 11 juillet 2022 vers 17 heures. Les prochains relevés se tiendront respectivement le début des mois de janvier et de juin de chaque année. Pour être sélectionnés, les projets doivent être inéligibles au plan de relance déjà mis en place concernant les aires de service.

Avec de nouvelles bornes de recharge, il faut aussi penser à l'entretien de sa voiture électrique. Une assurance auto est indispensable pour être à l'abri des problèmes liés à l'entretien du véhicule.


Des bornes de haute puissance pour les nouvelles stations

La promotion des bornes de recharge de haute puissance fait partie des grandes lignes de l'État. Une somme conséquente est réservée à la subvention de ce projet classé d'envergure.

Les grands projets sont les seules à bénéficier d'une aide étatique. Pour être éligible, il existe un investissement minimum requis détaillé plus bas pour les différents opérateurs. Les zones non-interconnectées ou ZNI sont insulaires et ne peuvent toutefois pas bénéficier de cette aide.

Des conditions budgétaires existent pour accéder à l'AAP. Pour les réseaux du secteur privé, c'est au moins 5 millions d'euros et 3 millions d'euros pour les opérateurs publics. Cela inclut les collectivités, AODE (Autorité Organisatrice de la Distribution d'Energie) et les AOM (Autorité Organisatrice de Mobilité).

Le nombre de points de charge compte également. Il en faut au minimum 100 pour les projets privés et la moitié seulement pour le domaine public. Le gouvernement reste aussi strict quant à la disposition des stations déployées. Chacune sera composée de 4 points de recharge au moins. La puissance maximale des deux d'entre eux est fixée à 150 kW au moins.