Si la plupart des sociétés de transport ont été lourdement impactées par la crise sanitaire, certains ont pu réussir à tirer leur épingle du jeu pendant les vacances d’été. Les Français se sont en effet rués vers les loueurs de voitures et les entreprises de covoiturage pour éviter de prendre les transports en commun. Ils ont tout naturellement privilégié l’automobile pour se déplacer à la fin du confinement.

Demandes de location et de covoiturage en hausse

Selon Nicolas Brusson, numéro un de Blablacar,

Les réservations ont bondi de +15 % pendant les mois de juillet et d'août.

Une augmentation qui a de quoi réjouir les professionnels du secteur.

Après une reprise balbutiante au sortir de la mise en quarantaine, les demandes ont afflué à partir de la fin du mois de juin. Il explique cette progression par la volonté des passagers d'éviter au maximum les interactions avec les autres ; une précaution difficile à prendre dans un bus, dans un train ou dans un avion.

La location de voiture entre particuliers a aussi été très prisée au cours des vacances estivales.


D'après le site Carigami, « les durées de location ont progressé de +20 % », sauvant dans la foulée la saison des loueurs.

Et à côté, le secteur de l'assurance auto a également profité des vacances, notamment avec la mise à jour des contrats des véhicules mis à la disposition des clients.

Les mesures sanitaires plus faciles à respecter

D'autres professionnels sont aussi parvenus à enregistrer une hausse de leur activité. Les offres de location dès 1 euro de DriiveMe ont connu un franc succès cet été. Ses réservations de voiture ont bondi de +50 %.

D'après Geoffroy Lambert, le co-fondateur de la plateforme,

Cette envolée est la conséquence de la pandémie.

Les voyageurs privilégient ce mode de déplacement qu'ils considèrent comme garant de la distanciation sociale. De plus, les véhicules loués font l'objet de désinfection systématique au départ et à l'arrivée.

Par ailleurs, ces moyens de transport sont appréciés pour leur souplesse et la possibilité de réserver à la dernière minute. D'autant plus dans ce contexte incertain où il est difficile de planifier les déplacements à l'avance.