Le cabinet d’analyse de données J.D. Power vient d’établir un classement des constructeurs de voitures les plus fiables aux États-Unis. Pour obtenir ses résultats, la société américaine a passé au crible les soucis rencontrés par les propriétaires de modèles sortis en 2018 et en circulation dans le pays. Selon son rapport, Tesla fait partie des marques automobiles les moins sures du marché.

Le cabinet d'analyse de données J.D. Power vient d'établir un classement des constructeurs de voitures les plus fiables aux États-Unis. Pour obtenir ses résultats, la société américaine a passé au crible les soucis rencontrés par les propriétaires de modèles sortis en 2018 et en circulation dans le pays. Selon son rapport, Tesla fait partie des marques automobiles les moins sures du marché.

Une qualité de fabrication qui laisse à désirer

Même si les véhicules de la firme d'Elon Musk sont très appréciés pour les diverses innovations qu'ils embarquent ou encore pour leur design futuriste, il n'en demeure pas moins qu'ils sont jugés peu assez fiables par cette enquête. En cause, les nombreux déboires rencontrés par les conducteurs au cours des trois premiers mois de possession de leur nouveau Tesla.


Cette information n'a d'ailleurs rien de surprenant étant donné que le constructeur américain a déjà été pointé du doigt en 2020 à cause de gros problèmes de qualité sur certains modèles.

Devenu une véritable institution au fil des ans, J.D. Power s'est imposé comme une référence dans le secteur si bien que même les coûts des assurances auto sont souvent fixés à partir de ce classement.

Les bons et mauvais élèves

Selon cette « Étude annuelle sur la fiabilité des véhicules américains 2021 », le podium est occupé par Lexus, Porsche et Kia. Quant à Tesla, il fait partie des moins bien classés, mais a devancé les 3 pires élèves en matière de fiabilité que sont Jaguar, Alfa Roméo et Land Rover. Il a toutefois intérêt à améliorer son niveau de qualité de fabrication pour éviter d'être de nouveau pénalisé à l'avenir.

Les auteurs de l'étude rappellent néanmoins que ces résultats sont à relativiser, car ils ne reflètent pas nécessairement la réalité. En effet, le sondage n'a pas pu être mené dans les 50 États du pays. Seuls les propriétaires de véhicules Tesla dans 35 États ont pu participer à l'enquête.

Malgré tout, Elon Musk lui-même reconnait les multiples défauts de ses véhicules qui sont dus notamment à la cadence effrénée de la production, et déconseille aux automobilistes d'acheter une voiture électrique dans de telles conditions pour éviter de tomber sur un modèle défectueux.