Face aux enjeux climatiques, de nombreux constructeurs automobiles ont fait le choix d’accélérer leurs pas vers la transition énergétique mettant en avant la motorisation électrique. Ce serait bien le cas pour Fiat qui a décidé de rattraper son retard dans cette course en faisant le choix de ne commercialiser que des modèles électriques sur le marché britannique.

Au Royaume-Uni, les nouveaux contrats d'assurance voiture seront exclusivement liés à des modèles électriques. Du moins, en ce qui concerne les voitures de la marque Fiat qui a décidé d'adopter une stratégie qui devrait lui permettre de rattraper son retard face aux autres constructeurs en matière d'électrification du parc automobile.

En effet, cet opérateur mythique italien vient d'annoncer que pour une raison liée à la version électrique de la Fiat 500, il est désormais disposé à accélérer ses pas dans ce domaine en choisissant le marché britannique comme piste. Sa stratégie, ne mettre à la disposition de la clientèle que des modèles électrifiés dès cette année.


Les constructeurs prennent les devants

À titre de rappel, une législation européenne prévoit d'interdire la vente de voitures neuves à motorisation thermique en Europe à partir de 2035. Raison pour laquelle les constructeurs sont de plus en plus nombreux à décider de prendre une certaine longueur d'avance sur ce calendrier.

Parmi les plus avancés figurent Renault et Porsche qui se sont accordés jusqu'en 2030 pour atteindre l'ambitieux objectif de commercialiser en grande quantité des modèles électriques. Soit à hauteur de :

  • 100% pour le constructeur tricolore ;
  • 80% pour son homologue allemand.

Fiat aussi est de la partie en notant que pour sa part, cet acteur italien n'a pas joué dans la demi-mesure étant donné son passage au tout électrique sur le marché britannique qui se fera quasiment le jour au lendemain vu que cette décision sera effective dès 1er juillet 2022.

Une situation qui intervient, alors que dans le domaine de l'électrification du parc automobile, Fiat figure dans la liste des retardataires parmi les constructeurs. Une façon de dire qu'en faisant ce choix, l'entreprise fait une avancée majeure dans sa transition électrique et écologique.

La Fiat 500 est pour beaucoup dans cette décision

En choisissant de ne commercialiser que des modèles électriques sur le marché britannique dès cette année, Fiat a sans doute abordé un virage à 180°. De quoi permettre à certains analystes de dire que c'est l'une des décisions les plus drastiques adoptées par la marque depuis sa création à Turin en 1899. Greg Taylor en est d'ailleurs conscient et a tenu à faire savoir que :

Cette étape dans l'histoire de Fiat marque un tournant dans notre engagement à fournir des solutions de mobilité abordables et durables à tous nos clients.

Et d'après ce directeur général de Fiat et d'Abarth UK, ce choix s'explique principalement à travers la version électrique de la Fiat 500 en faisant valoir que :

L'électrique se prête à nos véhicules adaptés aux zones urbaines, incarné par la popularité de la nouvelle Fiat 500.

Et ce n'est pas faute de le croire puisque depuis sa sortie à la rentrée 2020, ce modèle a séduit un nombre important d'utilisateurs sur de nombreux marchés en Europe. La place tricolore en est un parfait exemple vu qu'en avril 2022, la Fiat 500 a dominé la plus haute marche des classements en tant que voiture électrique la mieux vendue en France. Une performance que le constructeur italien veut renforcer en misant cette fois, sur le Royaume-Uni.