Dès la présente année, VinFast ambitionne de s’introduire sur le marché européen et nord-américain de l’automobile. Sur un terme plus long, la marque souhaite abandonner radicalement les moteurs thermiques pour se concentrer sur les blocs électriques. Néanmoins, elle veut avant tout suivre l’exemple de certains rivaux et entrer à la bourse de New York.

Fondé en 2017, le fabricant de voitures VinFast propose jusqu'à maintenant des véhicules roulant au diesel ou à l'essence. Cependant, il entend basculer complètement à l'électrique. Ainsi, l'entreprise a présenté deux SUV électriques, les VF8 et VF9. Qualifiées de premiums, ces automobiles seront commercialisées à un prix variant de 40 000 à 60 000 dollars. Avec elles, la marque vietnamienne compte pénétrer en Europe, notamment en France, et aux États-Unis dès décembre 2022.

En outre, l'entreprise projette de s'introduire en Bourse. Le 7 avril dernier, sa société mère, Vingroup, a déclaré avoir remis un dossier en ce sens à la SEC. Cette dernière est sous la juridiction de l'autorité américaine de contrôle et de réglementation des marchés financiers.


Une concurrence féroce attend le constructeur

Sur les marchés financiers, mais aussi dans les concessions, la concurrence s'annonce vive. Plusieurs jeunes pousses du véhicule électrique ont dès lors succombé à la tentation de la Bourse, prenant exemple sur Tesla :

  • Fisker ;
  • Li Auto ;
  • Nio ;
  • Lucid ;
  • Rivian ;
  • Etc.

Tant elles aspirent à profiter des impressionnantes valorisations de la filière, avec néanmoins d'importants désappointements. De plus, d'autres enseignes devraient s'engager dans cette même voie durant les prochains mois. Parmi les marques attendues, l'on citera notamment Geely, la filiale de Volvo Polestar ou encore Porsche.

En 2021, des instigateurs avaient avancé auprès de l'agence Reuters que VinFast serait proposé à 60 milliards de dollars. En d'autres termes, il pèserait autant que Ford. Compte tenu du contexte actuel, parvenir à cette somme semble cependant compliqué.

Déjà actif dans le divertissement, l'éducation, la santé et l'immobilier, Vingroup prévoit de projets ambitieux pour VinFast. Si ceux-ci se concrétisent, les recours à un comparateur assurance auto au titre de sa filiale devraient bientôt flamber.

Se doter de deux nouvelles usines aux États-Unis et en Allemagne

Au cours de l'année 2021, le constructeur de Hanoï a distribué seulement 35 700 véhicules, exclusivement sur son marché national. Toutefois, son usine au Vietnam est en mesure de monter chaque année 250 000 automobiles. Pour accroître sa capacité de production, VinFast a fait part de son intention d'ouvrir une usine en Allemagne.

Concernant son entrée à Wall Street, elle pourrait se tenir à partir du mois de juillet prochain. Quant à la taille de l'opération, Vingroup a affirmé n'avoir pas encore adopté une décision sur ce volet. Des sources ont seulement anticipé qu'à cette occasion, le fabricant automobile vietnamien essayera de collecter 2 milliards de dollars.

Ce montant lui servira à financer la construction de son usine aux États-Unis. Annoncé en mars 2022, ce site vaudra 2 milliards de dollars à l'étape initiale. Au total, VinFast déboursera jusqu'à 4 milliards de dollars de plus pour sa mise en place. Cette usine doit commencer à assembler ses premières voitures d'ici deux ans. Sa capacité de production annuelle est de 150 000 véhicules.