La première structure dédiée à l’électrique a été baptisée Ford Model e. En parallèle, Ford Blue s’occupe uniquement des modèles thermiques et du marché associé. Cette séparation a été entreprise au vu des différences entre les deux secteurs. Elle devra ainsi permettre de développer chacun d’eux avec les investissements qu’il faut.

Une nouvelle structuration a eu lieu chez Ford dernièrement. Elle a donné naissance à Ford Model e, une filiale qui se concentrera à la mobilité électrique et aux voitures connectées. Les modèles thermiques et hybrides sont pour leur part confiés à Ford Blue. Ce choix a été fait afin de mieux maîtriser les deux marchés qui se trouvent à des niveaux de maturité différents. De cette manière, il sera possible de mieux répartir les investissements. L'idée n'est cependant pas d'instaurer un clivage entre les deux structures. Aussi, elles continueront à communiquer chacune les innovations mises au point dans le secteur. Ford n'est d'ailleurs pas le premier constructeur à imaginer une telle démarche.


Deux secteurs qui évoluent à un rythme différent

Le groupe américain concrétise à travers cette séparation un projet déjà étudié chez Renault. Jim Farley, le PDG soutient les mêmes idées que son homologue chez Renault, Luca de Meo. L'électrique et le thermique représentent deux marchés à un niveau différent. Le premier étant en phase de développement et sollicite davantage d'investissements. À côté, le second est un domaine déjà bien maîtrisé et qui permet de réaliser des marges non moins importantes.

Bien qu'ils soient chacun intégrés sur le marché, les deux secteurs requièrent donc des investissements différents. Cet écart peut se faire sentir même chez les assureurs. Ces derniers peuvent proposer une assurance auto pas cher à l'un comme à l'autre.

La séparation semble toutefois indispensable pour Ford. Elle vise d'ailleurs à préserver ses modèles phares à l'instar du Mustang, du pick-up Ranger, ou du F-150. Des marques qui représentent une importante source de revenus pour le constructeur américain. Ford Blue, en charge des véhicules thermiques, aura ainsi pour mission de développer un marché plus profitable dans le domaine visé.

Préserver la rentabilité du thermique

En face, Model e constitue un pôle d'innovation et un centre de croissance pour le géant américain. Les deux entreprises sont gérées telles des entités indépendantes tout en restant complémentaires. Elles devront en ce sens se partager leurs moyens technologiques.

Cette séparation concerne la branche dédiée aux voitures particulières. Les utilitaires, eux, ont déjà été attribués à la filiale Ford Pro. L'objectif est d'acquérir l'efficience d'une start-up à travers Model e. Ford Blue servira en revanche à capitaliser le savoir-faire industriel du groupe. Il devra dans ce cadre l'aider à préserver ses marques phares, les volumes de vente et la rentabilité associés.

Ford souhaite qu'une vente sur trois concerne les modèles électriques d'ici 2026. Le chiffre est porté à une liquidation sur deux en 2030. La même année, il projette de ne commercialiser que des véhicules électriques en Europe. Le budget consacré à l'électrification atteindrait 5 milliards de dollars pour l'année 2022.