440,4 milliards d’euros. C’est le montant des recettes provenant de la taxation du secteur automobile dans les principaux pays d’Europe l’an dernier. Ces données sont issues d’une étude de l’ACEA (Association des constructeurs européens d’automobiles). La France figure parmi les États dans lesquels les taxes sur les voitures sont les plus élevées.

L'Allemagne était la championne européenne des taxes sur les voitures en 2019. Ces dernières y ont totalisé 93,4 milliards d'euros. Rien d'étonnant sachant que ce pays constitue le premier marché automobile sur le Vieux Continent. 3,6 millions de véhicules y ont été vendus l'an dernier. Les comparateurs en ligne ont sûrement été largement sollicités par les Allemands en vue d'obtenir des devis assurance auto sur cette période.

Avec 83,9 milliards d'euros, la France occupe la seconde place. L'État a l'intention de consacrer une grande partie de ce montant au financement des aides à l'acquisition de voitures en 2021. Il s'agit d'une manière de relancer la filière automobile après la pandémie.


Plus de 2 600 euros de taxes par automobiliste en France

L'ACA (Automobile Club Association) révèle que les prélèvements fiscaux représentent environ un quart du budget automobile des Français. Il faut en effet savoir que presque tout ce qui concerne une voiture est soumis à des taxes.

La plupart d'entre elles visent à soutenir les actions en faveur de l'environnement ou de la sécurité routière. Les recettes servent également à financer les minima sociaux. Un haut fonctionnaire du ministère de l'Économie explique par exemple que les revenus de la TICPE (taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques) sont partiellement versés aux allocataires du RSA.

En considérant le nombre de véhicules composant son parc, les taxes automobiles s'élèvent à 2 619 euros par conducteur dans l'Hexagone. En guise de comparaison, ce montant est estimé à :

  • 3 536 euros en Belgique ;
  • 2 930 euros en Autriche ;
  • 1 983 euros en Allemagne ;
  • 1 716 euros au Royaume-Uni.

La France se positionne ainsi à la troisième place en Europe en matière de taxes par automobiliste.

Quelles taxes rapportent le plus à l'État ?

Selon l'étude de l'ACEA, les taxes sur le carburant en France représentaient 42,8 milliards d'euros en 2019. Il s'agit ainsi du premier pays européen pour cette catégorie. De son côté, la TVA a rapporté 18,5 milliards d'euros aux caisses publiques. Les revenus issus des prélèvements dans le secteur automobile sont également constitués par :

  • 12,6 milliards d'euros de péages ;
  • 5,1 milliards d'euros de taxes sur les assurances ;
  • 4,9 milliards d'euros de taxes diverses, comme celles sur les cartes grises.

Contre toute attente, la somme rapportée par les infractions au Code de la route dans n'est pas aussi élevée en France. En effet, elle s'établit à 1,7 milliard d'euros par an.

Les automobilistes espèrent certainement que ces différentes taxes diminueront à l'avenir. Cependant, certains signes indiquent au contraire qu'elles subiront une hausse, notamment celles sur le carburant.