Depuis plusieurs décennies, les Français ont pour habitude de voir la fameuse vignette verte d’assurance sur le pare-brise de leur voiture. Mais peut-être plus pour longtemps puisqu’aux dernières nouvelles, la fédération des assureurs explore une piste qui pourrait aboutir à la disparition de ce certificat. Trois raisons principales expliquent cette perspective.

Du haut de ses 75 ans d'existence, la vignette verte d'assurance peut se targuer de faire partie intégrante du quotidien des Français. Ce, notamment depuis ces 40 dernières années quand les automobilistes ont eu pour obligation de l'afficher sur leur pare-brise qu'il s'agisse d'assurance auto pas cher ou autres catégories de couvertures accessibles à un prix plus élevé.

Mais d'après France Assureurs, ses jours sont peut-être comptés. La fédération estime en effet que pour des raisons plus qu'évidentes, il est temps pour cette certification de tirer sa révérence. D'ailleurs, l'organisme a déjà pensé au dispositif qui devrait assurer la relève dès l'obtention du feu vert de la part du gouvernement.


La fin de la vignette verte approche

Dans l'Hexagone, la fédération des assureurs est représentée par France Assureurs regroupant 247 opérateurs. Sous ce statut, l'organisme a jugé utile qu'il est temps d'apporter une touche de rénovation au système.

Et d'après les constats, tout porte à croire que son regard est rivé sur un dispositif vieux de 75 ans en faisant allusion à la vignette verte d'assurance. Dans cette optique, l'alliance a fait savoir que :

Les assureurs travaillent sur la suppression de la carte verte depuis plusieurs années.
Aujourd'hui, nos discussions avec les pouvoirs publics nous laissent à penser que le projet est en bonne voie.

Ainsi, la fin du parcours approche pour ce dispositif devenu obligatoire depuis 40 ans. Et il n'est pas le seul puisque le certificat d'assurance en papier est aussi de la liste en laissant la place au Fichier des Véhicules Assurés qui enregistre 56 millions de véhicules à son actif depuis sa création en 2016.

Pourquoi supprimer la vignette d'assurance ?

Pour France Assureurs, le choix d'enclencher la disparition de ces vieux dispositifs s'explique à travers différentes raisons.

À commencer par la sécurité qui en sera renforcée puisque la fédération estime que la suppression de la vignette et du certificat d'assurance contribuera activement dans la lutte contre les fraudes. Ce qui explique en outre le fait que c'est le Fichier des Véhicules Assurés qui a été destiné pour assurer la relève étant donné que :

  • Il recense les informations précises sur les contrats d'assurance en vigueur ;
  • Il fait l'objet de mis à jours quasiment en temps réel.

Concernant le premier point, il serait utile de rappeler que ce fichier met en évidence des renseignements cruciaux comme le numéro du contrat et la date d'échéance, l'immatriculation du véhicule et le nom de l'assureur. Quant au mis à jour, les assureurs ont pour obligation de signaler toutes formes de changement concernant le contrat et ne disposent que 72 heures pour régler la situation.

Aussi, l'organisme a tenu à préciser que cette piste permettra au secteur de réduire son impact écologique. Ce, pour la simple raison que cette suppression abaissera considérablement l'usage du papier sans parler de l'empreinte carbone liée à l'expédition et à l'impression.

Et le dernier et non le moindre. Cette piste est surtout explorée pour faciliter la vie des assurés et des Forces de l'ordre qui n'auront plus qu'à se concentrer sur le Fichier des Véhicules Assurés.