Les tarifs à la pompe connaissent enfin leur première baisse depuis janvier 2022. Il s’agit néanmoins d’une légère réduction. Cependant, les niveaux pour l’essence et le diesel restent extrêmement accrus. Le ministère de la Transition écologique confirme une diminution du prix du diesel, ainsi que le SP95-E10. Cette essence est la plus commercialisée dans l’Hexagone.

Le diesel a baissé de 16 centimes la semaine du 21 mars par rapport à celle du 14 mars 2022. D'après les récents relevés hebdomadaires, le prix moyen du litre atteignait 1,9755 euro. Le SP95-E10 a également été touché par cette réduction. Le tarif affiché pour ce carburant a effectivement diminué d'environ 10 centimes. Le litre atteint ainsi 1,9334 euro.

Même si les carburants coûtent moins de 2 euros par litre, les tarifs restent toutefois extrêmement élevés. Ils sont supérieurs en comparaison avec les prix affichés vers la fin février 2022. Les coûts semblent encore plus élevés par rapport au début du mois de janvier 2022.


Les coûts des carburants maintenus en hausse malgré une légère baisse

En début janvier 2022, le diesel coûte plus cher que l'essence S95-E10. En effet, il affiche une augmentation de 38,7 centimes le litre en moyenne. L'accroissement moyen du carburant S95-E10 atteint 27,4 centimes.

La situation reste similaire à la mi-mars 2022, malgré un écart moins important entre les deux combustibles. Les récents chiffres affichent une différence de 4,2 centimes pour les prix des carburants. Alors que la semaine du 14 mars, elle était de 11,2 centimes.

À partir du 1er avril jusqu'au 31 juillet 2022, le litre a été réduit de 15 centimes. L'État français avait annoncé en amont cette remise pour le diesel et l'essence.

D'ailleurs, l'engagement de TotalEnergies va justement dans ce sens. La diminution des coûts de 10 centimes le litre sera généralisée. Désormais, toutes les stations TotalEnergies devront afficher cette réduction. Elle ne concerne plus seulement les stations-service situées dans les villes accueillant moins de 6 000 résidents.

Face aux prix des carburants qui restent élevés, il est possible de faire des économies sur son assurance voiture grâce au forfait kilométrique.

La stabilité du prix du baril de pétrole brut est incertaine

Les automobilistes pourraient ne pas profiter longtemps de cette baisse des tarifs des carburants. En effet, le 21 mars 2022, le coût du baril pour le Brent a augmenté de 5 %. Il est donc passé à 114 dollars. Alors qu'il avait baissé dans les environs de 111 dollars le 11 mars.

À l'heure actuelle, le coût du pétrole ne devrait pas connaître une trop forte hausse. C'est notamment le cas alors que les relations restent tendues entre l'Ukraine et la Russie. Avec une situation politique internationale encore incertaine, de nouveaux pics seront à prévoir.

En cas de stabilisation des coûts des carburants aux environs de 2 euros par litre, ils resteraient trop élevés pour les Français. Une nouvelle incertitude afférente à la guerre en Ukraine aurait un impact sur les prix à la pompe. Les distributeurs justifient la nécessité d'augmenter les tarifs par les faibles bénéfices générés.