La France est en 3ème position sur le marché européen des voitures électriques

Selon les analystes, les voitures électriques sont très prisées des consommateurs dans le nord de l’Europe. La Norvège affiche d’ailleurs les meilleures ventes dans ce segment de janvier à juin 2019. Le pays recense en effet 35 200 nouvelles immatriculations de voitures 100 % électriques sur toute cette période. Avec ces chiffres, Oslo surclasse Berlin (2ème) et Paris (3ème).

La Norvège a par ailleurs réussi à faire progresser les chiffres de ventes d’environ 75 % pour ce type de véhicule, en seulement une année. Ainsi, le pays représente désormais 21,9 % de parts de marché de l’électrique sur le Vieux Continent. Il occupe également la première place en la matière.


Accélération des ventes d’électriques

La France vient de se faire dépasser par l’Allemagne dans le classement des ventes de véhicules propres à destination des particuliers. L’Hexagone recense en effet 29 000 nouvelles voitures électrifiées (électriques et hybrides) vendues durant le premier semestre 2019.

Ces résultats indiquent néanmoins une forte progression des ventes de modèles 100 % électriques. En effet, ces derniers se sont écoulés à 21 007 unités durant cette période, contre 7 858 pour les hybrides rechargeables.

Même si elle a perdu une place au classement, la France reste un acteur majeur de la promotion des voitures écologiques en Europe. Elle y détient d’ailleurs près de 15,1 % du marché de l’électrique. De plus, le pays a réussi à vendre 24 200 Renault Zoé durant le premier semestre 2019.

Grâce à cette performance remarquable, la citadine française a décroché la seconde place des meilleures ventes de voitures 100 % électriques sur le continent. La Tesla Model 3 reste néanmoins en première position avec ses 37 200 unités écoulées entre janvier et juin dernier.

Pour l’instant, le géant américain est encore la référence dans ce segment. Pour sa part, l’Allemagne renforce sa position sur le marché des électriques et des voitures écologiques en général.


Des mesures concrètes en faveur de la motorisation électrique

À l’instar des prix d’appel dans le commerce ou auprès des comparateurs assurance auto, le gouvernement norvégien a pris des mesures d’ordre financier pour promouvoir le 100 % électrique dans le pays. Il a notamment supprimé les taxes sur l’importation, la vente et l’immatriculation de ce type de véhicule.

La Norvège vise d’ailleurs à éliminer de la circulation toutes les voitures thermiques à l’horizon 2025. Pour renforcer l’effet de ses incitations fiscales, elle permet aux 100 % électriques d’emprunter gratuitement les autoroutes équipées de péages. De plus, dans certaines villes, les conducteurs disposent de plusieurs bornes gratuites pour recharger leurs véhicules.

Toutefois, en dépit de ses performances en termes de ventes, la Norvège n’est classée que cinquième pour son parc de bornes pour les voitures électrifiées. Avec ses 12 600 points de recharge, elle est dépassée de loin par les Pays-Bas (1er), avec ses 39 200 bornes, ainsi que l’Allemagne (2ème), avec ses 28 400 stations dédiées.

Cette dernière a beaucoup investi dans l’installation de bornes de recharge pour répondre aux besoins du plus grand parc de voitures électrifiées en Europe. Par ailleurs, elle a encore immatriculé plus de 16 280 hybrides rechargeables et 31 300 véhicules 100 % électriques durant les six premiers mois de l’année.