Le gouvernement déploie de nouveaux dispositifs pour aider les Français à changer de voiture

Les Français souhaitant se procurer une voiture plus récente et moins polluante peuvent prétendre à plusieurs aides (bonus écologique, prime à la conversion, etc.). Certaines subventions, notamment celles octroyées au niveau local, sont cependant méconnues.

Pour accroître leur visibilité, le gouvernement développe deux plateformes permettant de se renseigner et d’entreprendre la procédure de demande.

Baptisée « Je change de voiture », la première fait office de comparateur. La seconde plateforme, elle, consiste en un guichet numérique abrité par le portail de l’ASP (Agence de services et de paiement). Elle vise à permettre de bénéficier des aides nationales comme locales via une demande unique.


Éventail d’aides locales

L’étude d’un magazine automobile parue l’an dernier indique que les Français consacrent en moyenne plus de 26 000 euros à l’achat d’un véhicule neuf et 15 000 euros pour un modèle d’occasion. Cependant, même avec le bonus écologique en cas d’acquisition d’une électrique, la prime à la conversion n’arrive pas à couvrir le coût total de remplacement d’une voiture.

C’est la raison pour laquelle le gouvernement a réfléchi à la manière de mobiliser les aides publiques locales accordées par les collectivités.

Inconnues du grand public, ces subventions existent pourtant bel et bien. Selon la commune, le département ou la région, elles peuvent s’élever à plusieurs milliers d’euros.

Par exemple, un automobiliste résidant dans la région Occitanie peut se voir verser 1 000 à 2 000 euros pour l’acquisition d’une voiture électrique ou d’une hybride rechargeable d’occasion. Pour sa part, la région Normandie octroie 2 000 euros pour l’achat d’une électrique. Dans métropole du Grand Paris, l’aide peut aller jusqu’à 5 000 euros.

Accélération de la transition écologique

En mai dernier, François de Rugy a déclaré que le nombre de dossiers de prime à la conversion déposés par semaine était de 8 000 depuis janvier 2019. À ce rythme-là, 400 000 aides seront octroyées d’ici la fin de cette année. L’attrait pour ce dispositif s’explique par sa revalorisation.


En effet, les montants ont été revus à la hausse. Pour les foyers non imposables notamment, ils ont été doublés. Bénéficier de ce type d’aide est donc très intéressant, particulièrement pour les automobilistes novices du fait de la cherté de l’assurance auto jeune conducteur.

Le lancement de la plateforme « Je change de voiture » est prévu dans les prochaines semaines. Grâce à ce portail, les particuliers, après avoir identifié leur véhicule, auront un accès personnalisé à l’ensemble des aides auxquelles ils peuvent prétendre.

La seconde plateforme devrait aussi être disponible dès cet été. Pour commencer, elle fera l’objet d’un test dans la Métropole du Grand Paris avant d’être étendue à d’autres collectivités.

En outre, il est prévu d’octroyer une nouvelle aide à l’achat d’un VAE (Vélo à assistance électrique), parallèlement aux aides locales, pour optimiser l’acquisition de véhicules propres.