Malgré les bonnes intentions derrière l’abaissement de l’âge minimum d’obtention du permis de conduire à 17 ans depuis le 1er janvier 2024, il semble que le législateur n’ait pas mesuré toutes les conséquences. Les professionnels soulèvent notamment la cherté de l’assurance, qui pourrait freiner les jeunes apprentis conducteurs.

Hausse du coût de l’assurance auto, conséquence du permis à 17 ans

Une assurance plus coûteuse pour les jeunes conducteurs

Instaurée pour favoriser la mobilité des jeunes, surtout pour ceux qui travaillent, la révision de l'âge seuil pour passer le permis de conduire à 17 ans peut avoir de lourdes répercussions.

En premier lieu, elle ne fait pas l'unanimité auprès des moniteurs d'auto-écoles, dont beaucoup estiment que ces candidats n'ont pas la maturité suffisante requise pour un comportement responsable au volant. Cela sans compter que la conduite accompagnée, auparavant imposée à partir de 15 ans, est désormais facultative.

En outre, le coût de l'assurance auto va s'alourdir. D'après une analyse en interne,

Les Français déboursent en moyenne 605 € par an pour couvrir leur véhicule, mais dans la tranche des 18-25 ans, la note est nettement plus salée, à environ 954 €.

Cet écart considérable est attribué à une sinistralité plus élevée chez les jeunes conducteurs. D'ailleurs, la Sécurité routière désigne les accidents de la route comme la première cause de mortalité et de handicap pour ce public.


Une hausse tarifaire progressive et potentiellement différenciée pour les jeunes

Afin de se prémunir contre le surcroît de risque, les assureurs vont relever leurs tarifs.

Globalement, tous âges confondus, une augmentation de l'ordre de 4 % est attendue cette année. Mais pour les jeunes, les primes pourraient littéralement exploser, atteignant potentiellement 2000 € annuels selon les modèles.

De quoi faire reculer ces adolescents et leurs parents. Petite consolation, la hausse devrait être progressive, dans la mesure où le manque d'inspecteurs restreint les possibilités d'examen, du moins pour 2024.

Cependant, selon Cyrille Chartier-Kastler, le fondateur du cabinet de conseil Facts and Figures,

Les assureurs pourraient différencier leurs propositions.

Cet expert, qui regrette la levée de la conduite accompagnée obligatoire, pense que

Des tarifs plus attractifs pourraient être appliqués pour ceux qui seront passés préalablement par cette période d'apprentissage sous encadrement.

Plus que jamais, les conducteurs ont intérêt à mettre le maximum d'offres en concurrence pour trouver celle qui convient le mieux à leurs besoins et leur budget.

Pour cela, le comparateur d'assurance auto gratuit en ligne est le meilleur outil. Il permet d'opérer un tri précis et d'accéder directement aux contrats répondant aux critères spécifiés.

À retenir : 
  • L'abaissement de l'âge minimum du permis de conduire à 17 ans est critiqué par certains moniteurs d'auto-écoles.
  • L'assurance auto pour les jeunes conducteurs va augmenter au-delà des 4 % attendus pour l'ensemble des automobilistes.
  • Les assureurs pourraient proposer des tarifs plus attractifs pour les jeunes conducteurs ayant suivi la conduite accompagnée.
  • Les conducteurs doivent comparer les offres d'assurance auto pour payer moins cher une couverture adaptée à leurs besoins.