Au cours des deux premiers mois de 2020, les ventes de véhicules électrifiés ont explosé. Toutefois, cette croissance n’est pas attribuée aux particuliers, mais principalement aux entreprises ou loueurs. S’y ajoutent les immatriculations « tactiques » des constructeurs, une tendance en hausse en ce début d’année.

32 % d’immatriculations tactiques en janvier et février

Les nombreux observateurs qui avaient salué la progression notable des ventes de voitures hybrides et électriques en janvier et février 2020 déchantent un peu. Car la part des achats par les particuliers est en repli constant, au profit des sociétés, des loueurs, mais aussi des marques.

Dans le détail, selon les chiffres d’AAA Data,

14?706 modèles se destinent à être utilisés par les concessionnaires pour les démonstrations.

Les essais sont en effet incontournables pour les clients, dont la plupart connaissent peu ou pas du tout la technologie électrique. Les constructeurs ont pour leur part mis 1?980 véhicules à faible ou zéro émission en circulation.


Au total, 31,8 % des immatriculations sur les deux mois sont attribués aux marques.

Viennent ensuite les loueurs de courte durée tels qu’Avis, Europcar, Hertz ou encore Sixt, responsables de 5?787 mises à la route, ce qui correspond à 10,8 % des volumes. Enfin, les entreprises qui « verdissent » leurs flottes représentent 11,8 % de l’ensemble.

40 % de financements en LOA

Seulement 20?607 ventes émanent des ménages, soit 38,5 % du marché. Si l’on cumule tous les types de motorisation, la part des particuliers est tout aussi faible, à 40,7 %, alors qu’elle avait déjà baissé à 49 % l’an dernier.

Pour financer l’opération, 4 nouveaux propriétaires de voitures électrifiées sur 10 ont opté pour la location avec option d’achat (LOA),

une formule en plein essor ces dernières années, au détriment du crédit auto classique. Pour l’indispensable assurance auto, une simulation s’impose pour dénicher l’offre la mieux adaptée au conducteur et au type de véhicule.

S’agissant des marques et modèles, AAA Data dévoile la liste des best-sellers. Avec un catalogue riche de plusieurs modèles hybrides, Toyota est le plus populaire auprès des particuliers, à l’origine de 44 % des ventes. De même, 51 % des Renault Zoé (8?407 unités), numéro un en termes de ventes sur ce segment en France, ont trouvé preneur auprès des ménages sur la période janvier-février.

À l’inverse, plusieurs marques ont écoulé essentiellement des véhicules de démonstrations entre le 1er janvier et le 29 février : Peugeot avec ses e-208, 3008 et 508 Hybrid (50 % des ventes), suivi par Ford et BMW (47,5 % et 31 % des immatriculations tactiques).