Dans le cadre du plan de relance post-confinement, l’exécutif a mis en place un nouveau bonus écologique de 2 000 euros pour les modèles hybrides. Il faut toutefois respecter certaines conditions pour bénéficier de cette prime. Outre le fait d’être rechargeable, le véhicule en question devra remplir différents critères sur le plan financier et technique.

Les amateurs de voitures hybrides, qu'elles soient classiques ou rechargeables, se sont multipliés en France ces dernières années. Cette tendance est d'ailleurs perceptible au niveau des réseaux de concessions et dans le secteur de l'assurance auto. Toutefois, ce type de véhicule a disparu du barème du bonus écologique il y a deux ans, pour accélérer la démocratisation du 100 % électrique.

Cette année, la crise du Covid-19 a fortement affecté le marché automobile français et toutes les activités connexes. Le gouvernement a donc décidé de restaurer l'aide à l'achat de modèles hybrides accélérer pour accélérer à la fois la relance économique post-pandémie et la transition écologique.

Une vingtaine de modèles éligibles

Selon les spécialistes, le nouveau bonus écologique était accessible à une vingtaine de modèles à son lancement au début du mois de juin dernier. La liste des voitures éligibles devrait encore s'étoffer avec les sorties prévues durant le second semestre 2020. En effet, contrairement à la prime à la casse renforcée, le dispositif sera maintenu jusqu'à la fin de l'année, le 31 décembre inclus.


Pour rappel, les primes exceptionnelles à la conversion seront seulement accordées aux 200 000 premières demandes validées. Le porte-parole du CCFA, François Roudier, prévoit d'ailleurs la fin du dispositif dès juillet 2020, selon les propos relayés par Les Échos. En effet, ces aides à l'achat sont accordées à un rythme soutenu.

De son côté, le bonus dédié au bonus rechargeable bénéficie d'une période de validité relativement plus longue. Il devrait donc profiter à de nombreux acheteurs potentiels durant le troisième et le quatrième trimestre 2020.

Des conditions assez restrictives

Globalement, les critères d'éligibilité du bonus écologique de 2 000 euros sont plutôt restrictifs, à commencer par l'exclusion des hybrides classiques. Ainsi, il faudra acquérir une version rechargeable pour espérer toucher une prime. Cette condition limite grandement les choix en attendant les prochaines sorties sur ce segment.

D'autre part, le prix d'achat du véhicule est plafonné à 50 000 euros. Cette valeur est néanmoins incluse dans le barème. Le modèle devra également afficher une autonomie électrique dépassant 50 km ainsi qu'un niveau d'émissions de CO2 allant de 21 à 50 g/km, selon la norme WLTP.

L'autonomie en question renvoie aux valeurs relevées en ville d'après les détails techniques fournis par le gouvernement. Selon les experts, le dispositif est ainsi accessible aux véhicules avec une autonomie en cycle mixte avoisinant les 50 km, comme la Mitsubishi Outlander PHEV. Ce modèle est caractérisé par 56,7 km d'autonomie en cycle urbain et de 45 km en cycle mixte.