La plateforme Jato Dynamics vient de communiquer le bilan carbone de l’année 2021 pour l’Europe. Deux éléments sont mis en relief à travers ses résultats. La situation dans chaque pays d’un côté, et celle des constructeurs actifs sur le marché européen, de l’autre. Pour la première, la Norvège a le meilleur chiffre. Du côté des constructeurs, Renault vient après Tesla.

Le bilan CO2 de l'année 2021 relate les efforts déployés par les constructeurs pour développer la mobilité électrique. Il montre que certains ont réalisé des améliorations notables. D'autres doivent en revanche poursuivre leurs investissements pour réduire leur impact environnemental. Globalement, Jato Dynamics indique que les émissions de CO2 du parc automobile ont connu une baisse en Europe. Le seuil est même inférieur au niveau symbolique de 100 grammes par kilomètre. Cette progression est portée par des pays comme la Norvège qui ont mené de réelles avancées. Les initiatives entreprises par les constructeurs automobiles la favorisent également. Les nouveaux modèles mis sur le marché dernièrement ont un impact non négligeable.


Des baisses remarquables chez certains constructeurs

L'analyse réalisée par Jato Dynamics porte sur les émissions en cycle mixte WLTP. Elle montre toutefois que les investissements réalisés par les acteurs de l'automobile ont un effet sur la situation en Europe. Que ces derniers aient choisi de produire de nouveaux modèles électriques ou de renouveler la motorisation des modèles existants. Dans l'un comme dans l'autre cas, le propriétaire a droit à une assurance auto qui répondra à ses besoins.

Cet impact est particulièrement visible chez des constructeurs comme Skoda dont le taux d'émission a diminué de 22 %. Et ce, grâce à l'arrivée sur le marché de son modèle Enyaq. Fiat a pour sa part enregistré une chute de 19 %, aidé par son modèle 500 électrique. Il en va de même pour Dacia qui a affiché un niveau de 126,8 grammes par kilomètre en 2020. Le chiffre est passé à 109,8 grammes par kilomètre en 2021 avec le lancement de la Spring. Jeep , qui a promu des modèles hybrides, a connu une baisse de 23 % de ses émissions. Et ce, pour se situer à 122,8 grammes.

L'impact de l'électrification se ressent même auprès des constructeurs qui sont au ralenti dans leur passage à l'électrique. C'est notamment le cas de Toyota qui accuse un retard pour sa conversion. Le groupe japonais se positionne en milieu du classement malgré les ventes qu'il a réalisées avec les hybrides rechargeables. Il était à 108,8 grammes de CO2 émis en 2021.

Porsche, avec ses véhicules sportifs, est à 123,7 grammes par kilomètre. Land Rover a pour sa part un positionnement loin d'être satisfaisant. En dépit des progrès effectués, il reste à 169,3 grammes en 2021.

Multiplication des ventes pour les voitures électrifiées

Tesla reste un leader dans le domaine grâce à son parc composé uniquement de modèles électriques. Il est suivi par Renault qui est passé de 98 grammes à 86,7 grammes par kilomètre, de 2020 à 2021. Les véhicules électriques représentaient 15 % des transactions finalisées par le constructeur français.

Hyundai garde sa troisième position avec 89,8 grammes de CO2 émis en 2021. L'entreprise sud-coréenne a toutefois réalisé un progrès notable grâce au nouveau Tucson, disponible sous une version hybride et hybride rechargeable. Mini a aussi réalisé l'une de ses meilleures avancées avec un taux de 90,1 grammes, ayant diminué de 20 %.

Du point de vue des pays, la Norvège se distingue avec ses 16,9 grammes de CO2 émis par kilomètre. La France, elle, est à 97,8 grammes, et 94,3 grammes pour l'Allemagne. L'Espagne, qui a un marché au ralenti comparé aux autres pays, enregistre 120,3 grammes. La Slovénie est à 127,6 grammes, pénalisée par un pouvoir d'achat limité.

17 pays européens ont été étudiés dans le cadre de cette investigation. Elle dénote un recul remarquable des émissions de CO2 pour les véhicules commercialisés sur le continent. Le taux était à 99 grammes par kilomètre en 2021 et a connu un recul de 16 %. En parallèle, les ventes explosent pour les modèles électriques et les hybrides rechargeables. Une transaction sur cinq concernait des modèles électrifiés pour la même année.