Mauvaise nouvelle pour les équipementiers automobiles qui rencontrent déjà des difficultés pour s’approvisionner en semi-conducteurs. Un incendie vient en effet de se produire dans une usine au Japon en charge de leur production. Une bonne partie des équipements touchés serait destinée au secteur automobile, mais ce n’est probablement pas la seule industrie impactée.

Cela fait un moment que les équipementiers automobiles ont des difficultés à mener leurs activités. Ils font en effet face à une pénurie de semi-conducteurs. Ces puces électroniques sont pourtant essentielles à la production. Elles sont utilisées pour gérer l'ensemble des équipements électroniques embarqués sur les véhicules actuels, dont la direction assistée ou le contrôle du freinage.

Bien entendu, l'assurance auto s'adapte pour tenir compte de ces équipements de plus en plus sophistiqués. Mais les assureurs comme les consommateurs devront probablement patienter pour voir de nouveaux véhicules sur le marché. L'incendie qui s'est produit au Japon pourra ralentir davantage la fabrication.


L'incendie impacte plusieurs secteurs d'activité

Cette pénurie en semi-conducteurs ne concerne pas uniquement l'industrie automobile. Elle se fait également sentir dans des secteurs comme la téléphonie mobile ou les consoles de jeux vidéo. Tous accusent un retard de production, ralentis par l'absence de cette puce électronique.

Ce manque s'expliquerait en partie par l'explosion des demandes dans le domaine de l'électronique grand public à la suite de la pandémie. Dans l'automobile, il se traduit par un ralentissement de la production et des retards de livraison, avec plusieurs jours de décalage dans certains cas. Certaines usines d'assemblage ont même été contraintes de cesser temporairement leurs activités.

L'incendie qui s'est produit dans cette usine a également un impact sur les actions en Bourse des constructeurs automobiles. À titre d'exemple, celles de Honda, Nissan et Toyota ont chuté.

En d'autres termes, la situation n'est pas près de s'arranger. D'autant que l'usine touchée pourrait prendre plusieurs semaines pour rattraper les dommages subis.

Des équipements destinés essentiellement au secteur automobile

Ce malheureux évènement s'est produit le 19 mars dernier à Hitachinaka. Il a affecté l'un des plus grands fournisseurs de puces électroniques au monde. Il s'agit du fabricant Renesas Electronics, deuxième producteur mondial.

L'incendie n'a ravagé qu'une partie de l'usine. Toutefois, deux tiers des équipements détruits par le feu sont destinés à l'industrie automobile. Ce qui risque de retarder davantage l'activité des équipementiers dans le domaine.

Quoi qu'il en soit, il s'agit d'une mauvaise nouvelle. En effet, le secteur traverse déjà une période difficile depuis un an à cause de la crise sanitaire. Le fabricant a pourtant besoin de plus d'un mois pour relancer son activité, souligne son directeur général Hidetoshi Shibata.

Pour l'heure, ce dernier indique n'avoir aucune alternative pour augmenter la capacité de production. Il faut donc attendre que l'usine retrouve son rythme normal.