Dans les prochaines années, la filiale tricolore du groupe coréen ambitionne de proposer une gamme uniquement composée de voitures 100 % électriques. D’après son président, la durée nécessaire pour concrétiser ce projet dépendra de nombreux critères. Si possible, ils aimeraient y procéder le plus tôt pour arriver à leur fin d’ici trois à cinq ans.

Ces derniers temps, l'industrie automobile assiste à une vague d'annonces sur les ambitions des constructeurs concernant les transactions de voitures électriques. Tout récemment, Thomas Schäfer, PDG de Skoda Auto, a prononcé une déclaration en ce sens. D'après lui, sa marque aspire d'ici 2030 à devenir un des cinq plus gros vendeurs sur ce créneau en Europe.

Dans un cadre similaire, Marc Hedrich révèle que Kia se dirige vers une flotte intégralement 100 % électrique. Une finalité qui passera d'abord par une gamme uniquement constituée de voitures hybrides rechargeables et électriques. Selon le président de Kia Motors France, l'échéance à laquelle ce but sera atteint sera conditionnée par de nombreux facteurs.


Un véhicule électrique de segment B annoncé pour 2025

Il évoque notamment le problème du réseau de recharge en France. Franchir la barre des 100 000 bornes d'ici décembre prochain relève de l'impossible, avance-t-il. D'après lui, l'on parle de transition écologique sans mettre suffisamment l'accent sur la partie intermédiaire. La transformation nécessite du temps, explique-t-il. En effet, il faut disposer des batteries, des matériaux utiles dans leur fabrication, etc. C'est toute l'industrie lourde qui doit s'activer, souligne le dirigeant.

Marc Hedrich soutient aussi que les normes de l'Union européenne influeront également sur leur projet. Les objectifs CO2 pour les neuf prochaines années seront bientôt dévoilés, signale-t-il avant d'indiquer :

[…] S'ils sont ambitieux, il faudra y passer très tôt, peut-être entre 2024 et 2026. […]

Enfin, le président de la branche française de Kia révèle :

Pour ne pas perdre de l'argent en commençant à produire des véhicules électriques, il faut démarrer par le haut. Par exemple avec un SUV de segment C, dans lequel se classe le e-Niro. […]

Par la suite, ils devraient commercialiser une citadine polyvalente électrique d'ici quatre ans, déclare-t-il. Pour les futurs acheteurs à la recherche de la meilleure assurance auto, recourir à un comparateur en ligne peut aider.

Les ventes progressent malgré la pandémie

Concernant les concessionnaires de la marque, ils semblent bien s'accommoder à l'électromobilité. Dans de nombreux showrooms, les acheteurs sont accueillis avec une rangée de e-Soul et e-Niro. Parfois, des jeunes occupent les postes de conseillers commerciaux et les femmes sont bien représentées. Si le président de Kia Motors France affirme qu'ils coopèrent étroitement avec les concessions, il précise en revanche :

[…] Nous n'avons pas de stratégie concernant la présence des jeunes et des femmes dans les équipes.

S'agissant des bilans commerciaux, ils proviennent d'un véritable effort, souligne Marc Hedric. D'après lui, les performances découlent des savoirs assimilés sur la mobilité électrique par toutes les parties prenantes durant leurs séances de formation. Cela concerne les techniciens tout autant que les vendeurs.

Ils ont accompli un réel travail de fond qui porte ses fruits aujourd'hui, se félicite-t-il. Un constat confirmé notamment par le volume de ventes conclues dans le neuf sur les six premiers mois de 2021. Comparé à 2020, Kia est parvenu à totaliser 24 % de transactions en plus à l'échelle du globe. En France, l'évolution affiche même un taux de +36 %.