Le constructeur italien a profité de l’annonce de ses résultats pour faire part de ses projets concernant les prochaines années. En plus du renouvellement de sa gamme, il a mis l’accent sur sa mutation vers l’électrique. Les premiers modèles hybrides sont prévus pour 2023. La marque travaille aussi en vue d’abandonner définitivement les moteurs thermiques d’ici 2028.

Comme ses homologues européens, le constructeur italien Lamborghini doit s'aligner sur les règlements adoptés en Europe. Le 8 juin 2022, le Parlement européen a en effet donné son accord pour une suppression définitive de la motorisation thermique. La commercialisation des modèles thermiques devrait prendre fin en 2035 selon la législation adoptée. La plupart des constructeurs ont commencé leur conversion pour se conformer à cette réglementation. Lamborghini vient également de confirmer son passage vers le tout électrique. Plusieurs points nécessitent toutefois d'être étudiés pour la marque dont les modèles sont reconnus par le son de leurs moteurs. Elle souhaite d'ailleurs que les règles soient uniformisées à l'échelle mondiale.


Un quatrième modèle 100 % électrique

Lamborghini prévoit d' investir 1,8 milliard d'euros pour soutenir son passage à la motorisation électrique. Il s'agira d'un auto-financement , souligne son président Stephan Winkelmann. La marque attend cependant de voir l'évolution des réglementations dans chaque pays avant de prendre des décisions. Elle espère que les mesures adoptées soient identiques. La gestion de ses activités risque de se complexifier dans le cas contraire.

Selon le calendrier communiqué, le constructeur sortira ses premiers modèles hybrides en 2023 et 2024 . Il travaillera sur sa gamme actuelle. Lamborghini basculera vers une motorisation 100 % électrique à partir de 2028 avec un quatrième modèle prévu dans ce cadre. La performance fait l'objet d'une attention particulière chez la marque qui produit des voitures sportives . Elles peuvent aussi bénéficier d'un contrat dédié auprès des organismes d' assurance voiture . La réactivité du véhicule avec un moteur électrique, sa maniabilité et sa légèreté seraient aussi étudiées aujourd'hui.

Parallèlement à son hybridation, Lamborghini souhaite renouveler les modèles comme l'Urus ou l'Huracan. Le premier devra se présenter avec un nouveau design tandis que le second aura droit à un modèle dérivé. L'un sera disponible dès le mois d'août 2022, l'autre pour la fin de l'année. Le constructeur a un carnet de commandes bien rempli , selon son président qui se projette sur 18 mois environ.

La marque, filiale de Volkswagen, semble avoir trouvé la bonne stratégie pour promouvoir sa croissance. D'ailleurs, elle a réalisé un record au premier semestre de 2022, générant un chiffre d'affaires de 1 332 milliards d'euros . Il a connu une hausse de 33,6 % en comparaison du montant enregistré sur la même période en 2021.

5 000 modèles commercialisés en 2022

Les données sont d'autant plus surprenantes du point de vue du résultat net qui a atteint 425 millions d'euros . Il dépasse même celui de la période d'exercice de 2021 où le constructeur a obtenu 393 millions d'euros. Stephan Winkelmann explique ce succès en évoquant quatre paramètres. D'abord, l' amélioration du mix produits au niveau de chaque gamme .

Les clients ont en outre privilégié les modèles dérivés qui permettent à la marque de générer une meilleure marge. La plupart se sont aussi dirigés vers des modèles pouvant avoir des options supplémentaires et ont procédé à des personnalisations. L'écart entre le dollar et l'euro et a en même temps été bénéfique à cet acteur de l'automobile.

Au total, le constructeur italien a vendu 5 090 véhicules au premier semestre 2022 . Ce chiffre reflète une augmentation de 4,9 % en volume comparé à celui du premier semestre 2021. Ses modèles sont regroupés autour de trois segments actuellement. À savoir, le SUV Urus , mis sur le marché en 2018. Il constitue 60 % des commandes reçues par la marque. L' Aventador , sorti en 2011, et l' Huracan , lancé en 2014, complètent la collection.

Stephan Winkelmann, qui a déjà dirigé Bugatti de 2018 à 2022, utilise la même politique pour développer les ventes de Lamborghini. Il s'appuie sur l' optimisation des marges sur les utilitaires. Les États-Unis représentent à ce jour son principal marché . La Chine et l'Allemagne arrivent en deuxième et troisième position, suivies par le Royaume-Uni. La France occupe la 10ème place du classement.