Lancé récemment par le gouvernement, le leasing social pour les voitures électriques rencontre un engouement massif, mais des doutes subsistent quant à sa viabilité à long terme. En effet, alors que 80 000 préinscriptions ont été enregistrées, seuls 25 000 véhicules sont prévus en 2024. De quoi susciter des interrogations sur l’accessibilité généralisée de cette offre.

Leasing social pour voitures électriques : une solution attractive, mais pour l’instant limitée

Une popularité grandissante

Le succès retentissant du leasing social pour les véhicules électriques s'explique par son offre attractive d'acquisition ou de location à des tarifs abordables. Ce dispositif permet aux ménages à faible revenu de profiter de contrats de leasing à des coûts modérés, débutant à moins de 100 € pour les citadines et atteignant 150 € pour les modèles familiaux, le tout sans nécessité de versement initial.

Certains modèles de voitures électriques ont contribué à réduire les coûts du leasing social. C'est notamment le cas de la Citroën e-C3 électrique, proposée à 54 € par mois, et de la Renault Twingo E-Tech électrique, disponible à 40 € par mois.


Les contrats de leasing social présentent une durée minimale de 3 ans, avec la possibilité d'opter pour des durées plus étendues. À l'échéance du contrat, pour ceux intégrant l'option d'achat, les clients ont la possibilité d'acquérir le véhicule en s'acquittant de la différence par rapport au prix initial.

Cette formule offre une opportunité unique d'accéder à la mobilité électrique, spécialement conçue pour répondre aux besoins de mobilité des ménages à faible revenu.

Conditions d'éligibilité à l'aide gouvernementale

Pour bénéficier de l'aide gouvernementale en 2024, les conditions d'éligibilité sont rigoureusement définies. Tout d'abord, les demandeurs doivent être majeurs et résider en France. Leur revenu fiscal de référence par part ne doit pas dépasser 15 400 €.

Un critère géographique entre également en jeu, puisque les bénéficiaires doivent habiter à plus de 15 km de leur lieu de travail et utiliser leur véhicule personnel pour s'y rendre.

Un autre élément à prendre en compte est la nécessité de parcourir au moins 8 000 km par an à des fins professionnelles. Cette exigence vise à assurer que l'aide est attribuée à ceux qui dépendent régulièrement de leur véhicule pour des déplacements liés à leur activité professionnelle.

Que vous soyez éligible ou non à ce dispositif, il vous sera toujours possible d'optimiser le coût de votre assurance auto grâce à notre comparateur en ligne. En quelques clics, vous aurez accès à une multitude d'offres et vous pourrez comparer les tarifs et les niveaux de garantie pour trouver le contrat qui répond le mieux à vos besoins.

A retenir : 
  • Le leasing social pour les voitures électriques rencontre un vif succès.
  • Son avenir dépend néanmoins de la capacité du gouvernement à ajuster l'offre pour répondre à la demande croissante.
  • Les conditions d'éligibilité doivent être maintenues, assurant que cette initiative profite réellement aux ménages modestes tout en promouvant l'adoption de véhicules électriques pour une mobilité durable.