Après les premiers mois 2020 plus que difficiles, à cause de la crise sanitaire notamment, le marché de l’automobile semble avoir retrouvé des couleurs. Les commandes se multiplient à nouveau. Toyota se distingue par ses performances hors du commun. La reprise de l’activité en général est portée par la levée du confinement ainsi que les primes et bonus octroyés par le gouvernement. La filière reste toutefois moins confiante sur l’avenir.

Un premier trimestre catastrophique

L'année 2020 avait très mal démarré pour le secteur un repli des ventes de -13 %. En février, la situation s'est un peu améliorée. Mais coïncidant avec le début des mesures de confinement, le troisième mois a été marqué par une chute brutale des ventes de -72 %. La dégringolade continue en avril avec -89 %.

La reprise est venue avec le déconfinement

La situation ne commence à s'améliorer que vers mi-mai où le nombre de voitures vendues passait quasiment de nul à 4 000 par jour, voire 8 500 par jour à la fin du mois. Ce dernier chiffre équivaut presque à la moyenne des ventes journalières (8 822) de 2019. En cinq mois, 482 000 véhicules ont trouvé preneur contre 935 000 à la même période l'an dernier, soit un recul de près de -50 %.

Juin : un niveau équivalent à 2019

Le mois de juin démarre en fanfare puisque 32 000 immatriculations ont été recensées au cours des huit premiers jours, soit juste une baisse de -12 % par rapport à 2019.


Mais d'après les acteurs du secteur et les observateurs, cette reprise ne compensera pas les pertes accumulées en début d'année. La relance devrait aussi profiter aux assureurs. Pour rappel, les futurs propriétaires de voiture pourront toujours recourir à un comparateur d'assurance auto pour trouver les offres adaptées à leurs besoins.

Peugeot en tête des ventes, Toyota crée la surprise

Ce redémarrage est favorable à certains constructeurs. Peugeot affiche le meilleur volume de vente actuellement, malgré une baisse du nombre de voitures écoulées. Elle est talonnée par Renault avec 18,9 % (-44 %). La troisième place revient à Citroën avec 10,7 % (-59 %).

En quatrième position, Toyota surprend avec ses 6 % de parts de marché et dépasse ainsi Volkswagen (5,6 %, -55 %) et Dacia (5 %, -59 %).

Les voitures vertes ont la cote

L'amélioration des bonus écologiques et primes à la casse a eu un impact positif puisque les ventes de véhicules électriques ont doublé. Les modèles hybrides ont vu leurs ventes grimper à 11 % contre la moitié en 2019. Les touts-électriques ont aussi pu tirer leur épingle du jeu avec 6,5 %, soit le triple de l'an dernier (1,8 %).