La digitalisation des achats dans le secteur automobile a bouleversé les anciennes méthodes de vente. Le nombre de particuliers choisissant d’acquérir une voiture sur Internet ne cesse de croître. Ce revirement est sans doute dû aux efforts fournis par les distributeurs et mandataires automobiles concernant la livraison et les prix. La plupart des véhicules proposés en ligne s’accompagnent d’offres promotionnelles.

Les achats de voiture en ligne se multiplient à grande vitesse. D’après Frost & Sullivan, la Chine a vendu 1 million d’automobiles via Internet en 2016. De plus en plus de particuliers optent pour ce canal pour réaliser leur acquisition. Cette situation s’explique sans doute par l’amélioration du système de livraison et les réductions de prix consenties par les distributeurs ou les mandataires automobiles.

L’achat en ligne n’exempte pas l’automobiliste de la souscription d'une assurance auto, que la voiture choisie soit neuve ou d’occasion. En cas de non-respect de cette obligation, le contrevenant s’expose à de lourdes peines (amende, retrait de points sur son permis de conduire, etc.).

Amélioration sans conteste des services après-vente

Le développement de la vente automobile en ligne a incité certaines start-up à fournir une prestation plus complète. Des services annexes sont désormais proposés dans le but de faciliter et de sécuriser l’achat. En effet, les distributeurs et les mandataires ne sont pas les seuls à vendre sur la toile. Les particuliers peuvent également y proposer leur véhicule.


Dans ce contexte, PayCar a perfectionné son système de règlement d’achat. Il permet dorénavant d’effectuer des virements instantanés. Le paiement est irrévocable. Les transactions qui s’effectuent entre les particuliers sont ainsi garanties.

Concernant la livraison, des améliorations ont aussi été observées par rapport au délai de réception du produit acheté. En effet, il est désormais possible de voir le véhicule livré en quelques semaines, en concession ou à domicile. La plateforme de vente de voitures d’occasion Zanzicar promet même de le faire parvenir à l’adresse renseignée en 15 jours.

Auparavant, il fallait attendre environ 51 jours pour se faire livrer un modèle neuf acquis chez un concessionnaire. Pour une voiture électrique, ce délai se prolongeait même à 91 jours. C’est ce que révèle une étude de l’UFC-Que Choisir divulguée vers la fin de l’année 2017.

Un marché à fort potentiel

Le développement du marché automobile en Europe est justifié par le foisonnement des offres des concessionnaires, des mandataires et des constructeurs automobiles sur Internet. Que le modèle vendu soit neuf ou d’occasion, il s’accompagne toujours de garanties. Pour une voiture neuve, ces dernières sont déterminées par le constructeur. En revanche, s’il s’agit d’une occasion, la garantie va de trois mois à deux ans.


Par ailleurs, les achats groupés occasionnent souvent des réductions entre 10 et 20 % par rapport au prix du marché. La demande se bouscule logiquement. À titre d’exemple, Aramisauto a réussi à écouler 40 000 voitures en 2018.

Les constructeurs automobiles voient également ce marché émergent comme un excellent moyen d’augmenter leurs ventes. C’est le cas de PSA qui a mis en place deux concessions digitales, à savoir Citroën Carstore et Peugeot Webstore. Selon une étude menée par le cabinet de conseil Frost & Sullivan en 2014, sept voitures neuves sur dix pourraient être achetées en ligne en 2020.