Le marché automobile français a connu au moins un mois de performance depuis janvier 2019. C’est ce qui ressort du dernier rapport récemment publié par le CCFA (Comité français des constructeurs français) qui a mis en évidence l’existence d’une certaine reprise en octobre dernier, alors que le système était en berne depuis janvier.

Octobre est à marquer d’une pierre blanche pour le marché français de l’automobile. Du moins, en ce qui concerne les véhicules particuliers (VP) qui ont affiché une certaine reprise en matière de vente pour la toute première fois depuis janvier.

À travers son rapport, le CCFA en donne la preuve en démontrant que ce segment a affiché une croissance non négligeable durant ce mois.

La même note qui a également permis à ce Conseil de faire savoir que cette reprise a été particulièrement portée par le dynamisme des marques étrangères en notant cependant que les enseignes françaises y ont également joué un rôle.


Octobre est sorti du lot

Pour le marché automobile français des véhicules particuliers, l’on pourrait dire que 2019 a été une saison pas très reluisante. La preuve en est que sur les dix premiers mois de cette année, un recul de 0,33% des nouvelles immatriculations a été enregistré pour afficher quelque 1,830 millions de mises en circulation contre 1,836 millions en 2018 sur la même période.

À noter que dans la même foulée, cette situation a impacté négativement les assureurs qui ont vu les souscriptions à l’assurance auto ralentir.

Mais pour en revenir à l’état de santé du segment transaction, il faut préciser qu’il ne s’agit là que d’une statistique globale puisque dans les détails, le rapport du CCFA a démontré qu’octobre est sorti du lot.

Pour le dire, il faudrait porter un regard sur la croissance annuelle des ventes qui a fait un bond considérable de 8,74% pour 188,985 unités de VP neuf mis à la route.

Les marques étrangères y ont largement contribué

Avec un accroissement de 8,74%, octobre a certainement affiché la meilleure performance de 2019 depuis janvier. Et d’après CCFA, les marques étrangères y ont largement contribué en affichant les meilleures performances avec :

  • 24,42% pour Nissan ; 
  • 15,8% pour Hyundai ; 
  • Tata 44,74% ; 
  • 31,6 % pour Volkswagen ;

Concernant ce constructeur allemand, le Conseil a tenu à préciser qu’il s’agit d’une reprise spectaculaire en tenant compte du fait que l’enseigne a été fortement affectée par l’entrée en vigueur de la nouvelle norme européenne antipollution en septembre de l’année dernière.

Par la même occasion, le CCFA a également fait savoir que cette vigueur retrouvée concerne aussi les filiales du groupe avec :

  • 45,48% pour Audi ; 
  • 39,05% pour Seat ; 
  • 427,2% pour Porsche ; 
  • 250% pour Bentley.

En ce qui concerne les fabricants français, l’accroissement était aussi au rendez-vous, mais avec moins de punch notamment du côté de PSA qui a quasiment fait du surplace avec une progression de 0,8%. Un retard rattrapé par Renault qui a vendu 39,717 unités pour afficher un bond de 18,86%.