Encouragés par les diverses aides promises par le gouvernement, les consommateurs se rendent de nouveau dans les concessions. En juin dernier, le marché de la voiture particulière a enregistré des résultats positifs. En effet, les données brutes révèlent une progression de 1,2 %. En revanche, les ventes aux entreprises et aux loueurs ont stagné.

En juin 2020, les concessions automobiles sont restées ouvertes durant un mois entier. Il s'agit d'une première depuis la levée du confinement. Les ventes automobiles ont retrouvé un niveau normal sur cette période. Les constructeurs ne s'y attendaient certainement pas après la timide reprise observée le 11 mai dernier.

Le plan déployé par le gouvernement pour soutenir la filière automobile semble efficace. En atteste l'excellente performance réalisée par Renault en juin. La ZOE figurait notamment toujours parmi les 10 meilleures ventes dans l'Hexagone. Ceux qui ont acheté la citadine électrique du constructeur français ont-ils pensé à dresser un comparatif assurance auto pour la couvrir à moindre coût ?

Renault a devancé tous les autres constructeurs

Les petites voitures ont été particulièrement plébiscitées en juin dernier. Par exemple, Dacia a réussi à écouler 9 144 Sandero tandis que Renault a vendu 8 500 Twingo. Cela dit, les ventes de la marque au losange ont surtout été portées par la Clio. En effet, il s'en est vendu 14 602 exemplaires sur cette période. Renault a également réalisé des résultats remarquables pour son hybride rechargeable Captur (9 802 modèles écoulés). En tout, l'industriel français a immatriculé 54 961 véhicules, le plaçant ainsi à la première place du classement des marques automobiles en juin dernier.


D'autres constructeurs ont aussi bien redémarré. Tel est notamment le cas des fabricants allemands BMW et Mercedes qui ont enregistré une progression supérieure à 40 %. Néanmoins, leurs résultats sont en partie imputables à la livraison des modèles qui n'ont pas pu être remis à leurs propriétaires durant le confinement.

Pour les marques coréennes Kia et Hyundai, les ventes ont respectivement bondi de 28,5 % et de 26 %. De leur côté, celles de Ford ont progressé de 24,9 %. Enfin, Skoda a vu ses livraisons augmenter de 20,1 %. Il s'agit de la seule marque du groupe Volkswagen à avoir connu une hausse en juin.

Les résultats demeurent négatifs pour certains constructeurs

L'Hexagone a recensé 233 818 immatriculations de voitures particulières le mois dernier. Ce chiffre s'explique notamment par l'entrée en vigueur des mesures pour encourager l'achat de voitures au 1er juin. La prime à la conversion renforcée en fait partie.

Ce dispositif consiste à octroyer une aide à l'achat de 3 000 euros aux acquéreurs de voitures thermiques. En contrepartie, ils doivent mettre au rebut un vieux véhicule. Les modèles classés Crit'Air 3 sont éligibles à cette prime exceptionnelle. Depuis son lancement, cette dernière a fait l'objet de 20 000 demandes en moyenne par semaine.


Malgré le plan de relance du gouvernement, certaines marques continuent d'accuser d'importantes pertes. Par exemple, l'industriel italien Fiat a vu ses ventes dégringoler de 36,9 % bien qu'il ait mis en place une stratégie agressive de promotions. Pire, le recul s'est établi à 56,9 % pour Jeep. De leur côté, les constructeurs allemands Volkswagen et Audi sont parvenus à limiter leurs pertes, avec un repli respectif de 14,1 % et de 11 %.

Pour les différentes marques du groupe PSA, la régression s'est élevée à :

  • 5,7 % pour Peugeot (34 508 immatriculations).
  • 8,5 % pour Citroën (20 934 unités écoulées).
  • 14,2 % pour Opel (5 341 livraisons).