Depuis le 1er avril dernier, les automobilistes ont payé moins cher leur carburant. Ils ont commencé à profiter de la remise annoncée par l’État français. Pour les utilisateurs de voiture, cette date a également été synonyme de fin de l’hiver. Enfin, depuis celle-ci, une nouvelle limitation de vitesse a été établie à Lyon, entre autres.

La date du 1er avril dernier a marqué l'entrée en vigueur de plusieurs changements que les automobilistes doivent noter. Depuis ce jour-là, plusieurs routes dans le département de l'Isère sont à nouveau soumises à une limitation à 90 km/h. Jusqu'alors, la vitesse maximale autorisée sur celles-ci s'élevait à 80 km/h. Dans les détails, 12 tronçons, qui rassemblent une distance de 165 km, sont concernés par cette mesure. Ces axes se situent plutôt dans le nord du département.

Sur le même sujet, presque tout Lyon est devenu une zone 30 depuis le 30 mars 2022. Dans la ville, seuls quelques secteurs ont conservé les panneaux 50 km/h.


L'obligation de port d'équipements hiver a été levée

Sur un autre volet, l'État continue de privatiser le pilotage des voitures-radars. Depuis la mi-mars 2022, quatre véhicules de ce type ont arpenté les routes de la Charente-Maritime. Pour sa part, celles de la Côte d'Or en ont reçu trois. Depuis le 1er avril dernier, quatre exemplaires de ces automobiles ont été mis en circulation en Dordogne. En laissant des entreprises privées conduire ces voitures, le gouvernement s'attend à ce que celles-ci roulent davantage. En effet, les horaires et les itinéraires de circulation sont définis par la Préfecture. La mission des opérateurs privés se réduit à la conduite.

En outre, les automobilistes doivent aussi savoir que pour eux, le début avril signe la sortie de l'hiver. Une période durant laquelle ils étaient contraints de s'équiper en chaînes, chaussettes ou pneus hiver. Dans les villes et départements qui l'ont imposée depuis novembre 2021, cette règle est donc désormais caduque. Elle sera réinstaurée à compter du 1er novembre prochain. Ce qui profitera notamment aux compagnies d'assurance auto pas cher qui, de ce fait, compteront moins d'accidents à indemniser.

La remise sur les carburants est entrée en vigueur

D'ici là, les procès-verbaux se multiplieront en cas de non-respect de cette obligation. Sur les cinq derniers mois, aucune sanction n'était infligée, l'Exécutif voulant dans un premier temps faire preuve de pédagogie.

Par ailleurs, la remise sur le carburant promise par le gouvernement est officiellement appliquée depuis le début avril 2022. L'ensemble des utilisateurs de voiture, professionnels ou particuliers bénéficient d'une réduction de 0,18 euro par litre, qu'ils achètent :

  • Du gaz GNC, GNL ou GPL ;
  • Du bioéthanol (E85) ;
  • Du gazole B7, B10 ou XTL ;
  • Du sans-plomb 95 ou 98.

À l'opposé de ce qui avait été annoncé, le tarif exposé sur les panneaux de stations-service a déjà été rabaissé. Enfin, Total a étendu sa proposition de remise de 0,10 euro par litre à l'ensemble de ses points de vente. Ceci à l'exception du réseau Access. Jusqu'au 31 mars 2022, cette offre concernait seulement les stations rurales du distributeur. Avec celle du gouvernement, les automobilistes peuvent donc profiter au total jusqu'à 0,28 euro de rabais.