Un grand comparateur d’assurance auto en ligne vient de dévoiler son baromètre. Les chiffres montrent une nouvelle hausse de près de 3 % en 2019. Parmi les critères qui influent sur le coût figure le lieu de résidence de l’automobiliste, et selon le rapport, l’écart est marqué entre les différentes villes tricolores.

Hausse annuelle de la prime liée à plusieurs facteurs

Ces dernières années, les Français ont payé une prime d'assurance automobile en constante hausse. En 2019, la moyenne annuelle se situait à 632 euros, un chiffre supérieur de 2,9 % à son niveau de 2018. Depuis 2015, le montant de la cotisation pour cette protection obligatoire a progressé de 12 %.

D'après le comparateur,

cet enchérissement est dû à une croissance continue des risques et des dépenses que les assureurs doivent prendre en compte dans leurs calculs, en dehors des paramètres directement liés aux conducteurs.
La dernière réévaluation reflèterait entre autres pour l'expert la croissance du prix des pièces détachées et des frais de réparations.
En outre, les Français sont relativement plus nombreux (47 %) à avoir opté pour un contrat tous risques l'an dernier, alors que celui-ci est évidemment plus onéreux qu'une simple formule au tiers.

Enfin, la multiplication des achats de voitures propres (neuves ou occasions récentes), notamment des véhicules électriques ont tiré le montant de la prime vers le haut.

Influence notable du lieu de résidence sur le tarif

Par ailleurs, le lieu de résidence influe notablement sur le prix. Selon les comparatifs de devis d'assurance auto,

Les villes du sud-est de la France sont les plus coûteuses en la matière, Marseille en tête avec une cotisation annuelle moyenne de 808 euros en 2019.

La cité phocéenne devance Nice et Lyon avec respectivement 725 euros et 709 euros par an. À l'autre extrémité du tableau, les Nantais paient 223 euros de moins que les Marseillais (soit 585 euros) pour la même couverture.

À l'échelle des régions, en revanche, l'Île-de-France occupe la première place avec une prime d'environ 697 euros, tandis que la Bretagne est la plus avantageuse pour les automobilistes avec une cotisation de 537 euros « seulement » l'an dernier. Pour autant, aucune région n'a été épargnée par la croissance des prix, à un taux compris entre 1,5 et 4,5 %.