À l’approche de 2024, le monde de l’automobile en France se prépare à une vague de changements majeurs. La vignette d’assurance, le système de points, et les mécanismes de bonus/malus seront au cœur de ces évolutions. L’Auto-Journal décrypte les bouleversements à venir, notamment en matière de sécurité routière ainsi que les critères plus stricts entourant le malus et le bonus écologique.

Nouvelles dispositions pour la vignette d’assurance, le système de points et le bonus/malus en 2024

Plus de vignette d'assurance automobile

Dès le 1er avril 2024, la vignette d' assurance auto , obligatoire depuis 1986, n'apparaitra plus sur les pare-brise. Ce changement, encouragé par les acteurs du secteur, vise à réduire l'impact financier et environnemental associé à la fabrication et la distribution annuelle de près de 50 millions de vignettes. Dorénavant,

Les automobilistes devront conserver une attestation d'assurance à présenter en cas de contrôle par les forces de l'ordre .

Cette règle marque le passage à une nouvelle ère dans la gestion des preuves de détention d'une couverture adaptée.

Bonus/malus écologique : un cadre plus exigeant

Le gouvernement français intensifie son engagement en faveur de la mobilité électrique en 2024 avec des révisions significatives du bonus/malus écologique.


Pour être éligible, chaque véhicule, en plus de coûter moins de 47 000 €, devra obtenir un score environnemental minimum de 60 sur 100 dès le 15 décembre 2023. Parallèlement, le seuil du malus écologique diminue à 118 g/km de CO2, contre 123 g/km précédemment .

La suppression du plafonnement permet désormais un malus maximal pouvant atteindre 60 000 €.

Expansion des radars autonomes

L'année 2024 marque une avancée significative dans la surveillance des routes françaises avec l'installation prévue de 200 radars autonomes supplémentaires . Une réponse directe aux 4 millions de flashs annuels enregistrés jusqu'ici, ces dispositifs s'avèrent cruciaux dans la lutte contre la mortalité routière.

À noter que 6 de ces dispositifs seront positionnés sur le périphérique parisien en vue des Jeux olympiques d'été et sur la voie dédiée aux véhicules officiels. Toute infraction sera punie d'une amende de 135 euros.

Réforme dans le système de points

À compter du 1er janvier 2024, les excès de vitesse inférieurs à 5 km/h ne résulteront plus en un retrait de points. Cette évolution est accompagnée de la mise en place d'une nouvelle plateforme, “MesPointsPermis”, permettant aux conducteurs de consulter facilement leur solde de points et d'obtenir une date prévisionnelle de récupération en cas de perte.

À retenir
  • L'année 2024 se révèle comme une période charnière pour l'univers de l'automobile en France. De l'abolition de la vignette d'assurance à la refonte du système de points, chaque modification témoigne d'un engagement renforcé envers la sécurité routière et la transition écologique.
  • Ces changements dessinent un paysage en constante évolution, façonnant ainsi les habitudes des usagers de la route et les normes de conduite.