Ces modèles sont plus adaptés au fonctionnement de la motorisation électrique, selon l’équipementier français. Ils ont été pensés pour permettre au véhicule de maintenir sa vitesse et d’avoir une bonne adhérence sur la route. Hyundai et Tesla font aujourd’hui partie des constructeurs qui les ont adoptés. Le prix n’est cependant pas accessible à tous.

Les voitures électriques ont un mécanisme différent de leurs équivalents thermiques. C'est l'idée soutenue par le département Recherche & Développement de Michelin. Partant de ce constat, l'entreprise française a ainsi mis sur le marché une gamme de pneumatiques dédiée aux modèles électrifiés. Un travail a été réalisé en amont pour qu'ils s'adaptent à leur fonctionnement. Les investigations se sont notamment focalisées sur le moteur d'après le fabricant. Plusieurs collections en sont sorties, dont une gamme commercialisée à 100 euros l'unité. Pour l'heure, aucune législation n'oblige les conducteurs à s'équiper de ces pneumatiques spécialisés. Les constructeurs automobiles ont néanmoins pris de l'avance.


Une solution pour augmenter l'autonomie de la batterie

Comme les assureurs, les équipementiers cherchent à développer des solutions personnalisées pour les voitures électriques.

Les conducteurs peuvent obtenir les informations sur les offres en consultant un comparateur assurance auto sur Internet. Ils sont cependant libres de choisir leurs pneumatiques pour l'instant. Les pneus conçus pour les véhicules électrifiés sont conseillés pour bénéficier d'une bonne durée de vie.

Les pneus réduisent en outre l'autonomie de la batterie selon les spécialistes.

Michelin fait partie des fabricants qui soutiennent l'intérêt d'adopter des pneumatiques spécialisés. D'ailleurs, pour la conception de sa gamme, le fabricant a dû se pencher sur le couple du moteur. Le mécanisme n'est pas identique entre les modèles électriques et thermiques d'après lui. Il s'est aussi appliqué à diminuer la résistance au roulement. Ce travail vise à faciliter le glissement du pneu sur route pour que le véhicule maintienne une vitesse constante. Les produits sont adaptés autant aux véhicules électriques qu'aux modèles hybrides.

Un modèle inspiré des pneus de monoplace électrique

L'entreprise française n'est pas seule sur le marché. La même technologie a été développée chez Pirelli qui a mis sur le marché une gamme dénommée Elect. Destinée aux voitures à motorisation électrique, elle permettrait également d' optimiser l'autonomie de la batterie.

Hyundai et Tesla se trouvent actuellement parmi les clients du fabricant auvergnat. Ils ont choisi la collection haut de gamme baptisée Pilots Sport EV. Elle est proposée à environ 300 euros l'unité. D'autres modèles plus accessibles sont néanmoins disponibles dont les pneus ePrimacy, commercialisés à 100 euros la pièce.

Michelin s'appuie sur son expérience en Formule-e pour la conception de ses pneumatiques pour voitures électriques. Pour rappel, l'entreprise est devenue fournisseur pour les participants de cette compétition automobile en 2018. Il s'agit de la même pratique que la Formule-1, mais avec des monoplaces électriques. L'entreprise française s'est aussi occupée de cette catégorie jusqu'au terme de la saison 2006. Le travail est aujourd'hui assuré par Pirelli.