Le marché automobile suisse reste toujours fortement affecté par la pénurie des semi-conducteurs et la crise sanitaire. En 2021, le nombre de voitures neuves vendues demeure inférieur à celui observé avant l’apparition du Covid-19. Dans cet environnement de manque de dynamisme, les nouvelles immatriculations de véhicules 100 % électriques ou hybrides rechargeables s’amplifient.

En Suisse, les ventes de véhicules électrifiés progressent. L'année dernière, la part des modèles hybrides rechargeables sur le marché a grimpé de 0,9 %, contre 0,5 % en 2020. Celle des voitures 100 % électriques a quant à elle augmenté de 0,6 point pour atteindre les 1,5 %. De leur côté, les carburants fossiles voient leur poids s'amenuiser, même s'ils demeurent toujours largement dominants. Ainsi, le diesel ne représente plus que 28,9 % d'immatriculations. Soit un recul de 0,7 point par rapport à 2020. Concernant l'essence, sa part s'est repliée à 65 % en 2021 après s'être établie à 66,3 % l'année précédente.


La part de marché des voitures thermiques diminue

L'Office fédéral de la statistique (OFS), qui a publié ces chiffres, a ensuite a révélé qu'en 2021, outre-Jura :

Le parc total de véhicules à moteur a poursuivi sa progression […] atteignant plus de 6 312 055 unités.

À l'aune de l'exercice 2020, l'on peut en déduire une hausse de 1,1 %. Profitant notamment aux compagnies d'assurance jeune conducteur, celle-ci porte précisément sur 70 914 voitures. Parmi ces dernières, environ 75 % appartiennent à la catégorie dite de tourisme.

En parallèle, l'OFS apprend également que le marché automobile suisse souffre encore énormément des répercussions de la crise sanitaire. Les données de l'Office enseignent que dans le pays, deux ans après la survenue de l'épidémie de Covid-19 :

350 056 véhicules à moteur ont été mis en circulation pour la première fois.

Par rapport à 2020, une croissance de 3,9 % se dessine. En revanche, un écart de -14,6 % se dégage toujours si l'on se réfère à 2019. Dans ce cadre, une tendance disparate a été relevée au niveau des motorisations. Selon l'OFS, les nouvelles immatriculations ont baissé du côté des propulsions thermiques, comparativement à 2020 :

  •  37,1 % pour le diesel ;
  • 15,3 % pour l'essence.

Plus de 32 000 véhicules 100 % électriques ont été écoulés en 2021

En revanche, celles des hybrides ont progressé de :

  • 66,4 % pour les variantes normales, qui ont comptabilisé 54 515 exemplaires livrés ;
  • 50,9 % pour les versions rechargeables (21 789 unités).

S'agissant des modèles entièrement électriques, qui ont totalisé 32 033 immatriculations neuves, les ventes se sont intensifiées de 62,1 %. Concernant la répartition cantonale de ces nouvelles mises en circulation, les taux les plus remarquables ont été enregistrés à :

  • Zoug (16,4 %) ;
  • Schaffhouse (17,5 %) ;
  • Thurgovie (18,7 %).

Au global, les véhicules de tourisme ont composé plus de deux tiers des voitures neuves distribuées en Suisse en 2021. Dans les détails, cette proportion, qui équivaut à 242 263 exemplaires, traduit :

  •  Une contraction de 22,6 % au regard de 2019 ;
  • Une variation positive de +1,5 % comparé à 2020.
En résumé, l'OFS avance qu'à l'opposé de 2020, c'est principalement au niveau de l'offre qu'une tension a été ressentie en 2021. Cette situation découle, développe-t-il du fait que :

La pénurie mondiale de certains composants électroniques ainsi que les difficultés dans le transport international ont empêché les constructeurs automobiles de livrer tous les véhicules commandés.