Extrêmement employé par les sociétés, le leasing automobile commence à captiver les particuliers. Cela concerne surtout ceux qui souhaitent conduire une voiture électrique. Ainsi, ce dispositif a concentré 47,2 % du budget des particuliers pour l’acquisition d’un véhicule neuf en 2021. Au Luxembourg et en Belgique, une tendance similaire a été constatée.

Ces dernières années, les entreprises de leasing ont visé les particuliers. Nombre d'entre elles ont alors conclu des coopérations avec les banques commerciales. Des acteurs déterminants lors de l'acquisition d'une nouvelle voiture.

Au Luxembourg, 30-40 % des crédits personnels sont contractés pour financer une automobile. La BGL BNP Paribas travaille par exemple avec Arval, une marque du groupe bancaire. Spuerkeess et la BIL collaborent respectivement avec LeasePlan et ALD Automotive.

Pour information, les sociétés recourent au leasing pour des considérations fiscales et pour renforcer le package salarial des travailleurs. Le particulier, lui, est séduit par ce mode de financement qui restreint les problèmes lors de la revente.


L'achat d'un véhicule électrique expose à plus de risque lors de sa revente

Le chef du service des technologies de mobilité chez ACL Automobile Club du Luxembourg, Antonio Da Palma Ferramacho développe :

Aujourd'hui, le risque au moment de l'achat d'un véhicule électrique se situe au niveau du retour sur investissement. La question est de savoir s'il sera possible de revendre le véhicule dans deux ou quatre ans à un niveau comparable à celui d'un véhicule thermique similaire.

Jusqu'à présent, l'on remarque un manque de recul sur la question, souligne-t-il. Et d'ajouter qu'à cause du rythme du développement de la technologie, une voiture acquise neuve aujourd'hui pourra par exemple d'ici 2026 :

[…] Être dépassé au niveau de l'autonomie. Le véhicule pourra également souffrir d'une perte d'autonomie en raison d'un vieillissement de sa batterie. […].

Une donnée que les compagnies d'assurance auto devraient considérer notamment lors de l'élaboration des garanties assistance dépannage.

D'après Antonio Da Palma Ferramacho, ces deux variables peuvent peser sur le montant de revente de la voiture. D'autant plus que celle du véhicule essence ou diesel diminuera vraisemblablement moins vite que celle du modèle électrique. Néanmoins, aucune certitude ne peut être établie, tempère l'expert.

La transition électrique dans l'automobile dépendra du leasing

Dans ce cadre, le leasing tiendra un rôle décisif dans la transition électrique du marché automobile européen. Actuellement, cette solution représente déjà la grande tendance du secteur.

Au Luxembourg, 56,86 % des véhicules neufs immatriculés en 2021 ont appartenu à une personne morale. En d'autres termes, ils ont été acquis sous le régime d'un leasing professionnel ou privé. Au cours de la même période, le parc automobile luxembourgeois a été composé à 21,4 % de voiture d'entreprise.

En Belgique, 23 500 nouveaux véhicules ont été mis en circulation sous la forme du leasing privé l'année dernière. Soit 16 500 et 6 500 unités de plus comparé respectivement à 2016 et 2019.

Dans l'Hexagone, 47,2 % des financements par les particuliers pour l'acquisition d'une automobile neuve ont reposé en 2021 sur le leasing. En 2012, ce taux s'élevait seulement à 11 %.