Passer le permis de conduire à 17 ans est possible

Conduire pour la première fois peut procurer une sensation particulière à de nombreux jeunes en quête de reconnaissance et d’indépendance. D’autres peuvent redouter ce moment à un point tel qu’ils se voient obligés de passer par la conduite accompagnée.

Dès l’âge de 15 ans, les jeunes lycéens pourront s’initier au volant et prendre de la confiance avant l’examen de passage du permis de conduire.

En effet, si les apprentis conducteurs optent pour cette procédure, ils pourront se présenter à l’examen en question dès l’âge de 17 ans. Cette initiative gouvernementale est supposée être appliquée dès cette année.

Une formule intéressante pour les jeunes voulant conduire seuls ?

Le jeune conducteur cotise deux fois moins qu’un conducteur novice auprès de l’assureur, dès lors qu’il se présente avec son attestation de conduite accompagnée.

La couverture coûte encore deux fois moins cher si le souscripteur n’a provoqué aucun accident de la route durant sa première année d’obtention de permis. Et au bout de deux années de conduite, la surprime est supprimée.


Toutefois, les personnes qui obtiennent leur permis à l’âge de 17 ans n’auront le droit de conduire seules qu’une fois l’âge de la majorité atteinte. Encore faut-il avoir passé l’examen du code avec succès. Une attestation est délivrée après une année de conduite accompagnée, à condition d’avoir parcouru au moins 3 000 kilomètres de route.

Les adultes peuvent également s’engager dans cette démarche en complétant leur formation par une période de conduite supervisée.

L’apprenti conducteur augmente ses chances de réussir le permis de conduire

Se former à l’Apprentissage accompagné de la conduite (AAC) permet d’obtenir son permis de conduire plus rapidement. Comme la qualité de l’enseignement et le suivi pédagogique sont déterminants dans la réussite à l’examen, il serait judicieux de s’informer sur la réputation des écoles de conduite.

Une fois triées sur le volet, les auto-écoles peuvent être comparées entre elles, comme lorsqu’un automobiliste recherche une assurance voiture adaptée à sa situation et à son budget.

Toujours est-il que de nombreux Français échouent à leur examen plus d’une fois. Le taux de réussite s’élève à 59 %, tous types de permis confondus.
Selon les cas, les candidats peuvent avoir accumulé des centaines d’heures de conduite et changer plusieurs fois de moniteurs, sans mentionner les milliers d’euros dépensés.