Au premier semestre 2021, les engins hybrides rechargeables ont représenté 9 % des voitures neuves en Europe de l’Ouest. Quant aux 100 % électriques, leur part s’élevait à 8,2 %. Dans les détails, 1 million de véhicules à batterie ont été vendus durant cette période. Avec 313 000 exemplaires écoulés, l’Allemagne se place en tête sur le marché.

Entre janvier-juin 2021, les immatriculations de voitures hybrides rechargeables ont explosé en Europe de l'Ouest. Dans cet intervalle, 528 000 transactions ont été conclues sur ce segment, montrent les statistiques recueillies par Matthias Schmidt.

Dans le but d'améliorer leur bilan carbone, les fabricants sont enclins à pousser ces modèles, explique l'analyste allemand. Pour information, le taux de CO2 rejeté par ces véhicules se révèle relativement faible. L'expert ajoute que le renforcement du malus dans l'Hexagone en janvier 2021 a aussi stimulé les achats.

Décidément, l'industrie auto a entamé sa conversion à l'électrique. En témoigne un rapport récent publié par le cabinet AlixPartners.


Forte hausse des ventes sur le premier semestre

D'après les auteurs de l'étude, environ 330 modèles hybrides rechargeables ou entièrement électriques ont été proposés à la fin 2020. Et pour les promouvoir, les constructeurs n'hésitent pas à multiplier les campagnes publicitaires. Ainsi, 483 000 voitures 100 % électriques ont été mises à la route en Europe de l'Ouest entre janvier-juin 2021. Au total, le marché du lithium-ion a donc franchi la barre symbolique du million d'immatriculations. En 2020, cette valeur n'a été atteinte qu'à la fin du mois de novembre.

La France, avec 145 000 transactions se place derrière son voisin outre-Rhin, qui en comptabilise 313 000. En revanche, elle se tient devant la Grande-Bretagne avec 13 000 ventes de plus. En Allemagne, les moteurs électriques représentent désormais plus d'un véhicule sur cinq (22,5 %). Sur les routes tricolores, leur part s'établit à 15,7 %. Dans ce cadre, il est conseillé aux nouveaux acquéreurs de consulter un comparateur lors de la recherche de la meilleure assurance auto.

Par rapport aux six premiers mois de 2020, les chiffres 2021 affichent une progression de 165 % au total. En dépit d'un marché global fortement miné par la crise sanitaire, l'an dernier s'est pourtant distingué par un véritable envol du lithium-ion. Au cours de l'exercice 2020, les immatriculations ont flambé de 144 %.


Des dispositifs d'incitation à l'achat

Dans l'ensemble, la part de la motorisation électrique sur le marché s'est élevée à 17,2 %. Sur les 12 mois de 2020, celle-ci se situait déjà à 12,4 %. Flavien Neuvy, président de l'Observatoire Cetelem, déclare :

On est désormais dans une tendance de fond qui se poursuit, avec une volonté politique affirmée et un calendrier réglementaire qui ne cesse de s'accélérer.

Selon les analystes, les mécanismes incitatifs mis en place dans plusieurs États ont également grandement poussé les consommateurs dans leur achat. Proposés notamment en Allemagne ou en France, ces dispositifs ont modéré le surcoût des véhicules électriques. Flavien Neuvy rappelle :

[…] La voiture électrique reste une industrie très lourdement subventionnée.

En bref, la percée de la batterie sur le Vieux Continent ne fléchit pas. Cependant, elle demeure largement en dessous des objectifs fixés il y a quelques jours par l'Union européenne. Alors que Bruxelles souhaite réaliser la totalité des ventes auto dans le 100 % vert en 2035, il reste beaucoup à faire.