La maire de Paris, Anne Hidalgo, a récemment annoncé son projet de mettre en place une voie réservée au covoiturage sur le boulevard périphérique. Outre les embouteillages, cette solution vise à réduire les émissions polluantes des voitures. La verbalisation des contrevenants sera rendue possible grâce à un radar. Un appel d’offres a été lancé pour la conception de ce dispositif.

Les souscripteurs d'assurance auto pourront bientôt se mettre au covoiturage à Paris. En effet, la maire de la capitale prévoit de dédier une voie à cette pratique sur le périphérique. Un radar spécial sera installé pour s'assurer que les automobilistes respectent le tronçon réservé. Il permettra ainsi de dresser des PV pour les contrevenants.

Dans un premier temps, un prototype sera implanté porte de Montreuil selon Auto Plus. Plus précisément, il sera mis en place sur l'un des portiques prévus au départ pour l'écotaxe, qui a finalement été abandonnée. Par la suite, d'autres dispositifs trouveront certainement place sur le périphérique.

Quelles seront les fonctions du radar de covoiturage ?

Le radar de covoiturage devra être en mesure de déterminer le nombre de personnes présentes dans l'habitacle d'un véhicule, même si ce dernier dispose de vitres teintées. Par ailleurs, le dispositif devra pouvoir faire la différence entre des mannequins et des humains, de manière à prévenir les fraudes. Il devra aussi être capable de fonctionner à toute heure du jour et de la nuit, indépendamment des intempéries.


D'autre part, le radar est supposé pouvoir lire la plaque d'immatriculation des véhicules et vérifier que ces derniers sont autorisés à circuler. Concrètement, il devra interroger toutes sortes de services pour s'informer sur la couverture des voitures, leur vignette Crit'Air, etc.

Pour assurer toutes ces fonctions, le dispositif devra recourir à la vision assistée par ordinateur et à des algorithmes brevetés. En outre, la conception d'un tel système exige que les entreprises choisies dans le cadre de l'appel d'offres mettent en œuvre l'intégralité de leur savoir-faire en matière de technologie.

Vers la disparition de la voiture individuelle à Paris

Restreindre la circulation des automobiles à Paris. C'est l'un des principaux objectifs d'Anne Hidalgo. Tout au long de son précédent mandat, la maire s'est efforcée de proposer des mesures pour l'atteindre. Celle-ci ayant été reconduite suite aux dernières élections municipales, les projets qui visent à supprimer la voiture individuelle dans la capitale devraient être maintenus dans les prochaines années. En voici quelques-uns :

  • Création de nouvelles pistes cyclables dans la ville ;
  • Fermeture de certaines rues, comme celle de Rivoli, aux voitures ;
  • Disparition de 60 000 places de parking ;
  • Abaissement à 50 km/h de la vitesse maximale autorisée sur le périphérique ;
  • Mise en place d'aménagements dédiés aux piétons et aux cyclistes sur le périphérique.

Quoi qu'il en soit, l'édile entend procéder progressivement. Pour l'heure, elle souhaite accélérer l'adoption du covoiturage. À long terme, cette pratique de se généraliser à Paris, mais également dans d'autres grandes villes hexagonales.