En 2019, les Français ont privilégié les petites voitures. C’est ce qui ressort de l’étude annuelle du magazine L’Argus. Ce phénomène est notamment dû à l’évolution de l’écofiscalité et au durcissement du malus automobile ces dernières années. Pour compenser la descente en gamme des consommateurs, les constructeurs ont misé sur les accessoires et les finitions.

Les petites voitures coûtent généralement moins cher. Ainsi, leur couverture est plus abordable. Tout devis assurance auto le prouvera. Néanmoins, l'an dernier, les Français n'ont pas hésité à débourser davantage lors de l'achat de leur véhicule pour se faire plaisir.

En effet, le prix moyen des petits véhicules a progressé de 725 euros pour s'élever à 26 807 euros. Cette hausse est imputable à de meilleurs équipements. En guise de comparaison, le tarif a baissé de 682 euros pour ce type d'automobile en 2018. D'autre part, le déclin de la motorisation diesel s'est poursuivi en 2019, faisant tomber ses parts de marché à 34 %.

Les parts de marché suivant les segments

L'an dernier, les ventes automobiles ont été largement conditionnées par la fiscalité écologique et le malus. Les parts de marché se sont établies à :

  • 14 % pour les SUV compacts ;
  • 12 % pour les modèles électriques ;
  • 9 % pour les citadines ;
  • 4 % pour les petits SUV ;
  • 2 % pour les citadines polyvalentes.

De son côté, la part des monospaces ne cesse de diminuer. Néanmoins, les berlines familiales ont vu leurs ventes progresser de 4 % grâce à la mise sur le marché de la 508 de Peugeot et de la Série 3 de BMW. Cela dit, seulement 68 930 unités ont été immatriculées sur ce segment l'an dernier, soit des parts de marché divisées par 4 en 20 ans. Les routières poursuivent également leur dégringolade, avec une baisse de 12 % l'an dernier. Il s'agit d'une situation particulièrement préoccupante, car les voitures de catégorie supérieure sont les seules à créer de la valeur ajoutée.

Des voitures de plus en plus petites au fil des années

Les citadines demeurent les voitures préférées des automobilistes dans l'Hexagone. Ainsi, la Peugeot 208, les Renault Clio et Captur, la Citroën C3 et la Dacia Sandero figuraient parmi les best-sellers en 2019. L'an dernier, la voiture moyenne s'est rétrécie d'environ 1 cm pour afficher une longueur de 4,21 m, comme l'indique l'étude de L'Argus.


Par ailleurs, sa cylindrée s'est établie à 1 389 cm3, soit une diminution de 13 cm3 en comparaison de 2018. En outre, la voiture moyenne a pris 20 kg supplémentaires, amenant ainsi son poids à 1 268 kg. Cette hausse est certainement à l'origine de l'augmentation de 4 ch constatée au niveau de la puissance.

Enfin, les Français se sont procuré des véhicules dotés de plus d'accessoires et arborant de meilleures finitions en 2019. Les financements en location longue durée et en location avec option d'achat ont beaucoup aidé dans l'acquisition de tels modèles.