Pour tous les constructeurs automobiles, l’électrification des gammes devient incontournable pour répondre aux attentes des consommateurs et se conformer aux contraintes réglementaires. Peugeot, nettement devancé par Renault sur ce segment, annonce l’arrivée de deux modèles zéro émission, la 208 et le SUV compact 2008.

Les futures petites citadines Peugeot uniquement disponibles en version électrique

Le secteur européen des véhicules électriques a enregistré une forte croissance ces dernières années, avec une accélération en 2020 dans plusieurs pays, dont l'Hexagone.

Pour répondre à une demande croissante, les constructeurs progressent dans leur transition énergétique.

Mais des inégalités marquées sont observées en matière d'électrification dans le monde de l'automobile en France. Par exemple, sur le marché des citadines électriques, la version électrique de la Peugeot 208 représente à peine 18 % des immatriculations de ce modèle, dont les ventes sont de 50 % inférieures à celles de la Zoé de Renault. La marque au losange prépare en outre le lancement d'une Renault 5 uniquement dotée d'un moteur électrique.


De son côté, Jean-Philippe Imparato, directeur général de Peugeot, a levé le voile sur la stratégie du groupe en matière d'électrique. Dans une récente interview, il indique que

Toutes les petites citadines existeront exclusivement en version électrique.

Sur la liste figurent la Peugeot 208, mais aussi la 2008, ainsi que les prochaines générations de segment B et de segment B SUV. En l'absence de précision, certains experts estiment que

Le basculement vers le tout électrique n'aura pas lieu avant la deuxième moitié de la décennie.

Maintien des modèles à motorisation thermique plus accessibles

Jean-Philippe Imparato précise qu'au cours des dix dernières semaines,

Plus de 14 % des commandes pour les 208 et 2008 sont 100 % électriques.

Le pourcentage d'exemplaires avec motorisation hybride rechargeable (PHEV) atteint même 27 % pour la 3008, dont la commercialisation a commencé début décembre 2020.

Même si l'électrique est au cœur de la stratégie de la marque au lion, le constructeur n'entend pas cesser totalement la production de voitures roulant à l'essence ou au gasoil, l'objectif étant de continuer à proposer des prix abordables.

En effet, d'après ses explications,

Le prix de base de 10?000 euros sur le segment A peut être triplé si l'on y ajoute l'électrique, la connectivité, ainsi que les exigences de diverses régulations, notamment le respect des normes de sécurité EuroNCAP.

Ce montant rebute les clients, dont le budget automobile pèse déjà lourd avec l'entretien et l'assurance pour des modèles complexes intégrant des technologies de pointe. Le recours à un comparatif de contrats d'assurance auto est indispensable pour trouver l'offre la mieux adaptée à ses besoins et son budget.