En 2019, les embouteillages ont nettement diminué au niveau mondial. Toutefois, après la levée des restrictions sanitaires, ils ont regagné plusieurs métropoles, dont Paris et Marseille. Le niveau de congestion de l’an dernier dans le monde ne dépassait cependant pas celui de 2019. Cette année-là, il affichait 10 points de plus que les résultats de 2021.

Chaque année, le fournisseur de technologies de géolocalisation TomTom publie les résultats de ses études sur le trafic annuel mondial. Pour la 11ème édition publiée au début de février, il a observé 404 villes réparties dans 58 pays. Entre autres, Paris et Marseille figurent dans le Top 50 des villes les plus embouteillées. Elles sont ainsi les premières métropoles françaises de la liste.

En 2021, les embouteillages ont augmenté sur le plan mondial. La levée des restrictions a pour beaucoup contribué à cette hausse. Des perturbations météorologiques ont également participé à la congestion de certaine villes européennes mais aussi américaines.

6 jours perdus dans les embouteillages

La Ville Lumière a connu une hausse de 4 points de ses embouteillages en 2021, d'après TomTom. Pendant les heures de rush, les automobilistes parisiens y ont passé approximativement 144 heures durant toute l'année. Ce temps équivaut à 6 journées complètes. Au total, la capitale affiche un taux de 36 %, ce qui la positionne à la 37ème place de la liste.

Pour sa part, Marseille affiche 35 % de congestion. Les conducteurs automobiles y dépensent 150 heures . Selon un porte-parole de TomTom, cette situation est liée au nombre relativement bas de personnes pouvant travailler à distance. Certaines particularités géographiques de la ville sont également en cause.

À savoir que ces situations de congestion routière entrainent souvent des pannes, voire dans certains cas des accidents de voiture. Il est alors recommandé de souscrire une assurance auto pas cher pour couvrir les risques éventuels.


Le top 8 des villes françaises les plus embouteillées

L'année dernière, une hausse de 8 % du trafic est enregistrée en France par rapport à 2019, selon TomTom. La plus forte augmentation, comparée à 2019, se perçoit à Toulon. Son taux d'embouteillage de 33 % fait d'elle la troisième ville tricolore la plus encombrée. Ainsi, elle se situe au 57ème rang du classement mondial. À la 63ème place, on retrouve Bordeaux, suivie de Lyon, Nice, Montpellier et Grenoble.

Istanbul, Moscou, Kiev, Bogota et Mumbai forment le Top 5 du classement mondial. En 2021, Istanbul devient ainsi la ville ayant le plus haut pourcentage d'embouteillage dans le monde. Affichant 62 %, elle a échangé sa place avec Moscou qui présentait une congestion de 61 % en 2021.

Kiev, quant à elle, a troqué sa septième place contre la troisième. Le temps de trajet en voiture a notamment augmenté de 3 minutes par jour dans cette ville.