Le concept a été dévoilé il y a environ trois ans à l’occasion du sommet « Movin’On ». Le projet semble enfin se concrétiser et les résultats finaux pourront voir le jour prochainement. L’idée repose sur des pneus sans air capables de résister aux aléas de la conduite et de la route. Ils ont des avantages non-négligeables pour les utilisateurs.

La crevaison peut être source d'un réel désagrément pour l'automobiliste lorsqu'elle se produit. Personne n'est pourtant à l'abri d'un tel incident, du moins pour l'heure. La situation pourra changer bientôt et ce genre d'accident ne devrait plus avoir lieu. Les industriels travaillent en effet sur des gammes de pneus increvables qui permettraient de l'éviter. Michelin en a parlé depuis quelques années avec ses modèles airless. Ils devraient être disponibles prochainement selon les informations communiquées par l'entreprise. Ils se distinguent par l'absence de la partie composée d'air remplacée par des matériaux en verre-résine. En plus de leurs atouts pour le conducteur, il s'agirait d'une alternative écologique aux pneus classiques.


Des pneus composés de lamelles en verre-résine

Les nouveaux équipements développés par Michelin sont présentés comme les pneus du futur du fait de leurs caractéristiques. Des particularités qui seraient bénéfiques autant aux conducteurs qu'à l'environnement. L'entreprise parle de 200 millions de pneus remplacés prématurément tous les ans. Cela serait dû à la crevaison ainsi qu'aux dommages occasionnés par une pression inadaptée ou les aléas de la route.

Pour éviter tous ces désagréments, les nouveaux pneus Michelin sont conçus sans air. À la place, ils se dotent d'une bande de roulement et de fines lamelles souples fabriquées avec du composite verre-résine.

L'industriel français garantit une efficacité identique à celle des pneus classiques sans pourtant demander les mêmes efforts de maintenance. Les matériaux composites avec lesquels ils sont fabriqués confèrent à ces pneus un niveau de résistance suffisant. Ils seraient ainsi en mesure de supporter le poids du véhicule et les pressions générées par la vitesse.

Toutes ces caractéristiques sont d'une importance capitale même pour les assureurs. En effet, les pneus peuvent augmenter le risque d'accident selon leur état. Certains organismes proposent des garanties couvrant les dommages qui affectent ou qui sont occasionnés par ces équipements. Le conducteur peut demander un devis assurance auto s'il souhaite connaître le coût avec une telle prestation.

Les premiers modèles utilisés sur les voitures Chevrolet

Michelin n'est pas le seul fabricant qui s'intéresse à ces pneus du futur. Goodyear a déjà fait part de son pneu électrique et chercherait à développer un pneu increvable. Ce dernier devrait faire son apparition d'ici 2030. Continental se focalise pour sa part sur des pneus constitués avec 50 % de matériaux recyclables.

Michelin promet de réelles innovations avec ses modèles tant au niveau des matériaux de composition que pour l'architecture. Ils portent le nom d'Uptis pour Unique Punctureproof Tire System. Le concept a été rendu public en été 2019 lors de l'atelier « Movin'On », un rendez-vous dédié à la mobilité durable. Il a été présenté avec General Motors qui accompagne l'entreprise française dans ce projet.

Aucune date de sortie n'a été renseignée à l'époque. De nouvelles informations ont toutefois circulé dernièrement. Alexis Garcin, qui dirige la division nord-américaine de Michelin, a indiqué que la technologie sera utilisée sur les prochains Chevrolet Bolt. Son lancement est prévu entre 2025 et 2027. Techniquement, les pneus devraient être disponibles au cours de la même période.