S’il y a bien un domaine où une entreprise ne pourra pas appliquer les mêmes tarifs à tous ses clients, c’est celui de l’assurance. En effet, les compagnies se basent sur plusieurs critères pour fixer le montant de la prime, entre autres l’âge, le sexe, l’état de santé ou encore le lieu de résidence de l’assuré. Résultat : pour un même niveau de protection, l’écart peut s’élever à plusieurs centaines d’euros d’un profil à un autre, mais également d’une région à une autre.

La pandémie a freiné la hausse des primes d'assurance auto

La pandémie de covid-19 a causé bien des malheurs, mais en matière d'assurance auto, il faut dire que celle-ci a eu quelques effets positifs inattendus.

Pendant de nombreuses années, les primes ont observé une hausse quasi constante. La crise sanitaire est toutefois venue tout bouleverser. Cette dernière a ramené à 641 euros la prime moyenne au niveau national en 2021, soit un repli de -1,38 % par rapport à l'année d'avant.

Cette baisse s'explique notamment :

  • par la diminution du nombre d'accidents, conséquence des différents épisodes de confinement qui ont contraint les Français à laisser leur voiture au garage.
  • et par la décision des compagnies d'assurance de geler leurs tarifs, à la fois pour rester compétitives vis-à-vis de la concurrence, mais surtout pour soutenir les ménages fragilisés par la crise.

Malgré tout, le gel des tarifs n'a pas compensé la hausse enregistrée ces six dernières années. En effet, les primes d'assurance auto sont toujours aussi élevées.


Pour rappel, celles-ci s'établissaient en moyenne à 566 euros en 2015. L'inflation observée à cette époque a été le résultat de la flambée des prix des pièces détachées, expliquent les professionnels du secteur.

De fortes disparités régionales

L'âge, l'état de santé de l'assuré, mais également la région et la ville dans laquelle il réside peuvent influencer le montant de la prime d'assurance auto.

Et en sachant que certaines villes présentent plus de risques que d'autres (vol, vandalismes, circulation dense…), de fortes disparités territoriales subsistent.

Alors que la prime moyenne s'élève à 708 euros en Ile-de-France et 717 euros dans la région PACA, elle est seulement de 533 euros en Bretagne et 559 euros dans les Pays de la Loire.