Voilà plusieurs années que le corridor de sécurité a été intégré dans le Code de la Route, grâce à un décret. Mais aux dernières nouvelles, tout porte à croire que jusqu’ici, son principe demeure un mystère pour la majorité des conducteurs. Une faille que les autorités veulent rectifier à travers l’installation de nouveaux panneaux de signalisation.

Pour les assureurs, la maîtrise du Code de la Route est l'un des éléments déterminants pour une souscription à une couverture assurantielle auprès de leur service notamment lorsqu'il est question d'assurance jeune conducteur. Toutefois, force est de constater que même les expérimentés ont tendance à oublier certains principes de cette réglementation essentielle.

Ce serait bien le cas en ce qui concerne le corridor de sécurité intégré au système depuis près de quatre ans et qui demeure un mystère pour la grande majorité selon le baromètre 2021 de la conduite responsable de Vinci Autoroutes. La raison expliquant la décision des autorités d'ajouter de nouveaux éléments à la liste des panneaux signalisation installés sur les voies rapides.


De nouveaux panneaux font leur apparition sur les autoroutes

Sur les voies rapides, ce ne sont pas les panneaux de signalisation qui manquent avec pour objectif principal de rappeler les règles essentielles du Code de la Route aux conducteurs. D'ailleurs, ces derniers se doivent de savoir que de nouveaux panneaux ont été récemment ajoutés à la liste des indicateurs dédiés aux autoroutes.

Concrètement, il est principalement question de balisage lié au corridor de sécurité visant à en rappeler les étapes essentielles. À savoir :

  • Je ralentis ;
  • Je m'éloigne ;
  • Je change de voie si possible.

Soit, trois panneaux espacés de 300 mètres qui aideront les usagers à faire d'une pierre, trois coups :

  • Respecter à la lettre le principe du corridor de sécurité ;
  • Réduire les risques d'accident ;
  • Éviter de dépenser 135 euros en guise d'amende de 4ème en cas de non-respect.

Une mesure pour pallier un problème de taille

Pour mémoire, le corridor de sécurité fait partie intégrante du Code de la Route depuis septembre 2018 en partant du fait que sur les autoroutes, les véhicules arrêtés sur la bande d'arrêt d'urgences ou la voie de droite et utilisant des feux de détresse sont parfois à l'origine d'accident.

Ce qui explique la création d'une règle imposant aux conducteurs de se déporter sur la gauche lorsqu'ils sont amenés à faire face à ce genre de situation pour éviter les risques. Ainsi, il serait utile d'en rappeler les principes :

  • À l'approche du véhicule, ralentir puis s'éloigner en changeant de voie ;
  • Dans la mesure du possible, laisser une voie libre entre son véhicule et l'obstacle ;
  • Si le changement de voie est irréalisable, le conducteur doit s'éloigner le plus loin possible de l'obstacle en restant sur sa ligne.

Des règles plutôt simples, sauf que jusqu'ici, elles ne sont pas appliquées par la majorité si d'autres ont tendance à en oublier l'existence selon le baromètre 2021 de la conduite responsable de Vinci Autoroutes indiquant que :

  • 69% des conducteurs admettent ne pas respecter le corridor de sécurité ;
  • 28% reconnaissent ne pas connaître cette règle.

Un problème de taille que le pouvoir public veut rectifier à travers la mise en place des nouveaux panneaux susmentionnés.