Depuis le 18 septembre dernier, les automobilistes français sont facturés 130,06 euros pour un dépannage sur autoroute ou sur voie express. Ce tarif vaut pour les interventions aux heures de bureau et dans un rayon de 5 km. Dans d’autres conditions, le remorquage coûte plus cher. Néanmoins, les éventuels surcoûts sont réglementés et doivent être clairement indiqués.

Les garagistes agréés appliquent désormais un tarif forfaitaire de 130,06 euros TTC pour un dépannage ou un remorquage sur autoroute. Les prix ont ainsi augmenté de 2,46 % par rapport aux 126,93 euros TTC habituels.

Cependant, cette tarification vaut uniquement pour les remorquages réalisés entre 8 heures et 18 heures, du lundi au vendredi.

Ils sont majorés de 50 % pour toutes les autres circonstances, notamment les jours fériés. Tout porte à croire que les automobilistes doivent désormais être encore plus prévoyants pour anticiper les pannes sur leur véhicule. De cette manière, ils éviteront de subir des problèmes mécaniques au mauvais endroit au mauvais moment.


Une pratique réglementée

Le nouveau prix couvre seulement le dépannage du véhicule dans les conditions indiquées. La tarification reste libre pour les prestations complémentaires, comme les remplacements de pièces, les remorquages sur plus de 5 km, etc. Toutefois, le dépanneur est tenu d’afficher ses tarifs de façon visible et lisible sur la voiture utilisée pour l’intervention.

Le garagiste doit également délivrer une facture détaillée indiquant les différentes opérations effectuées. Dans le cas contraire, l’automobiliste a la possibilité de saisir la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations pour dénoncer le non-respect des règlements en vigueur.

En cas de panne sur les autoroutes, il est impératif de suivre les consignes de sécurité relatives à cette situation pour éviter le suraccident.

Le conducteur doit notamment activer ses feux de détresse et s’arrêter sur la bande d’arrêt d’urgence, en serrant à droite autant que possible.

Tous les passagers doivent sortir du côté droit de la voiture et passer derrière la glissière. L’automobiliste doit par ailleurs mettre son gilet jaune et mettre en place un triangle de présignalisation.

Enfin, il vaut mieux éviter d’appeler depuis un portable et utiliser directement les bornes d’appel d’urgence pour faciliter la localisation du véhicule.


Dans un rayon de 5 km maximum

Indépendamment des nouveaux tarifs, l’automobiliste ne doit pas oublier de prévenir son assureur dans les plus brefs délais pour le remboursement de sa facture, si son contrat d’assurance auto inclut une garantie assistance.

Les compagnies d’assurances étant au fait de cette augmentation des prix, il n’y pas lieu de s’inquiéter concernant la prise en charge de la facture. Toutefois, l’assuré est tenu de prendre des précautions et de respecter les recommandations en cas de panne pour éviter les mauvaises surprises.

La facturation est valable pour toute intervention sur autoroute ou route express équipée d’une borne d’appel d’urgence. Par ailleurs, elle concerne seulement les véhicules ayant un PTAC (Poids total autorisé en charge) de moins de 1,8 tonne. Le tarif passe à 160,82 euros TTC pour tout véhicule dont le PTAC varie de 1,8 à 3,5 tonnes.

Le nouveau prix couvre le déplacement du véhicule d’intervention sur les lieux, les réparations sur place, ou éventuellement le remorquage de la voiture jusqu’au garage du dépanneur. L’automobiliste a aussi la possibilité de s’adresser à un autre garage, tant qu’il se trouve à moins de 5 km de l’autoroute ou de la voie express.