L’année 2020 a été marquée par un effondrement inédit des ventes dans le secteur automobile. Du jamais vu depuis plus de 40 ans en France. Cela dit, le marché des véhicules électrifiés a été plus ou moins épargné. Leurs ventes ont même augmenté de 300 %, avec des modèles phares comme la Renault Zoe.

2020 se termine avec un résultat catastrophique pour les professionnels de l'automobile. La filière a eu du mal à résister aux deux confinements. Bilan : une chute de 25 % des ventes dans l'Hexagone.

Du côté des véhicules électrifiés, les impacts semblent limités. Les chiffres dénotent même une hausse. D'ailleurs, pour la première fois, un modèle électrique s'aligne dans le top 10 des voitures les plus vendues. Il s'agit de la Renault Zoe.

Les compagnies d'assurance tentent de s'adapter au développement de l'électromobilité, avec des prises en charge spécifiques pour les modèles électrifiés. Ceux qui souhaitent en acheter peuvent demander un devis assurance auto.


Près de 450 000 véhicules électriques en France

Succès exceptionnel pour les voitures électrifiées en 2020. Malgré le contexte, la vente de véhicules 100 % électriques et PHEV a plus que doublé en Europe de l'Ouest. On compte effectivement plus d'un million d'unités commercialisées.

En France, leur part de marché est passée à 11 % en 2020, contre 2 % les années précédentes. La croissance a été portée par les aides fiscales proposées par l'État. La diversification des offres semble également faire effet. Néanmoins, un modèle se distingue des autres. Il s'agit de la Renault Zoe, 9ème véhicule le plus vendu en un an.

Des constructeurs comme Hyundai ont également tiré profit de leur succès. Les modèles électriques représenteraient 20 % des ventes du groupe coréen. Et au niveau mondial, c'est Tesla qui domine. Le constructeur américain a même réussi à dépasser le record de livraisons au 4ème trimestre 2020.

En tout, les ventes de véhicules 100 % électriques ont augmenté de 169 % en 2020. Cela représente 111 000 unités commercialisées et une part de marché de 6,4 %. On constate par ailleurs une progression de 300 % pour les hybrides rechargeables, avec 74 500 modèles écoulés. Ils constituent 4,5 % des voitures vendues sur le marché en 2020.


Les constructeurs français bien positionnés sur le marché

D'un point de vue global, les résultats ne sont pas aussi réjouissants. À titre de rappel, entre mars et avril 2020, les livraisons ont été suspendues. Les ventes ont toutefois repris en juin. Tout bascule à l'automne, avec le deuxième confinement. L'année se termine ainsi avec un nombre d'immatriculations qui a chuté de 25,5 % comparé à celui de 2019.

Au total, 1,65 million de véhicules particuliers ont été vendus en France en 2020, contre 2,2 millions l'année précédente. Ce chiffre équivaut à celui réalisé en 1975.

Les groupes français parviennent toutefois à limiter la casse, figurant dans le top 10 sur le territoire national. PSA a vendu 530 606 modèles. 412 544 véhicules ont été commercialisés pour Renault.

Cette année, le défi des constructeurs sera de promouvoir les modèles sortis en 2020. En raison de la fermeture des showrooms, ils n'ont pas pu bénéficier d'une bonne visibilité. Ils doivent en outre faire face aux nouvelles gammes, qui seront sur le marché en 2021.

Du côté des acheteurs, les primes exceptionnelles s'élèvent à 6 000 euros et à 2 000 euros. Elles concernent respectivement les véhicules électriques et hybrides. À noter qu'elles seront maintenues jusqu'au 30 juin 2021. Il en est de même pour la prime à la casse, destinée aux anciens modèles thermiques.