La pandémie de coronavirus ayant plongé dans la crise le secteur automobile, le gouvernement français a été contraint de repenser l’évolution du bonus écologique. Si l’aide devait être revue à la baisse au 1er janvier dernier, son remaniement a finalement été ajourné de 6 mois. Voici son barème pour les véhicules à hydrogène pour la période 2021/2022.

Pour favoriser le basculement vers les véhicules plus respectueux de l'environnement, le gouvernement accorde une prime pouvant atteindre 7 000 euros. Il s'agit du bonus écologique. L'achat comme la location d'une voiture électrique, d'une hybride rechargeable ou encore d'un modèle hydrogène permet de prétendre au dispositif. Certaines compagnies qui distribuent des contrats d'assurance auto encouragent aussi l'adoption des véhicules moins polluants en offrant des réductions aux clients qui en utilisent.

Le 8 décembre dernier, le décret n° 2020-1526 a été publié au Journal officiel. Il détaille l'évolution de l'aide financière octroyée aux acquéreurs d'une voiture ou d'un utilitaire fonctionnant à l'hydrogène.


Le montant accordé pour les véhicules de plus de 45 000 euros

Pour les modèles qui coûtent plus de 45 000 euros, le bonus sera de 3 000 euros jusqu'au 30 juin 2021. Pratiquement la totalité des voitures et des utilitaires roulant à l'hydrogène disponibles actuellement sur le marché affiche de tels prix. À moins qu'une autre vague épidémique ne vienne de nouveau perturber le calendrier établi par le gouvernement, l'aide diminuera de 1 000 euros à partir du 1er juillet 2021. Elle s'établira donc à 2 000 euros.

Par ailleurs, l'État prévoit encore de la revoir à la baisse au 1er janvier 2022 pour les véhicules dont le prix dépasse 45 000 euros. Concrètement, il appliquera un nouveau coup de rabot de 1 000 euros. Ainsi, la plupart des acquéreurs de voitures et d'utilitaires à hydrogène ne recevront plus que 1 000 euros. Cette aide s'avère plutôt modique en considérant le surcoût de la technologie.

Évolution du dispositif pour les modèles de moins de 45 000 euros

Si l'acheteur est un particulier et que le modèle à hydrogène qu'il se procure coûte moins de 45 000 euros, il pourra obtenir la prime maximale jusqu'au 30 juin 2021. Celle-ci s'élève à 7 000 euros et vaut pour tout véhicule qui rejette moins de 20 g de CO2 par km. Pour les entreprises, l'aide est plafonnée à 5 000 euros. Les critères à respecter pour bénéficier de ce montant maximal sont les mêmes que ceux imposés aux particuliers (prix et niveau d'émissions du modèle).

À partir du 1er juillet prochain, l'aide diminuera également de 1 000 euros. Ainsi, les particuliers qui acquièrent un véhicule propre pourront recevoir tout au plus 6 000 euros. De leur côté, les entreprises n'auront plus la possibilité de prétendre qu'à une aide maximale de 4 000 euros. À compter du 1er janvier 2022, le bonus maximal passera à 5 000 et à 3 000 euros, respectivement pour les particuliers et les entreprises.