En matière de voitures électriques, le constructeur américain Tesla est déjà bien avancé. Ses concurrents, notamment les marques de luxe, souhaitent rattraper leur retard. Cette initiative est d’ailleurs incontournable étant donné l’entrée en vigueur progressive de nouvelles réglementations environnementales. Quels modèles les acheteurs retrouveront-ils dans les concessions dans les prochaines années ?

Les voitures propres se multiplient ces dernières années. Ceux qui projettent de s’en procurer peuvent déjà recourir à un comparateur assurance auto. À l’avenir, les consommateurs bénéficieront encore de plus de choix, car les constructeurs sortiront de nouveaux modèles dans les prochaines années, voire les prochains mois.

Plusieurs marques premium doivent notamment lancer très bientôt des véhicules électrifiés. Tel est le cas de la filiale de Geely, Polestar, qui mettra sur le marché un coupé sportif doté d’une motorisation hybride rechargeable, baptisé Polestar 1. Cette voiture sera suivie par la Polestar 2 et la Polestar 3, respectivement une berline 5 portes et un SUV, tous deux 100 % électriques.

Les constructeurs sortent leur premier modèle électrique ou étoffent leur offre

Jusque-là, le constructeur japonais Toyota a surtout misé sur les hybrides, car il doutait que la technologie 100 % électrique puisse constituer l’avenir de l’industrie automobile. Il semble que le fabricant ait revu sa stratégie. En effet, sa filiale premium Lexus commercialise désormais un petit SUV totalement électrique. Il s’agit de l’UX 300e, dont l’autonomie ne dépasse guère les 300 km. À l’avenir, Toyota devrait lancer d’autres modèles.


De son côté, Jaguar Land Rover dévoilera la XJ cette année. Cette berline est le deuxième modèle électrique dans son catalogue. Elle entend concurrencer entre autres la Tesla Model S. Parmi les véhicules électriques qui sortiront en 2020 figure aussi la XC40 Recharge de Volvo. Ce SUV électrique d’une puissance de 408 chevaux, capable de parcourir pas moins de 400 km avec une seule charge, arrivera sur le marché à la fin de l’année.

En 2021, les automobilistes pourront se procurer la nouvelle version de la Porsche Macan. La marque allemande enrichira ainsi son offre verte essentiellement basée sur la Taycan. À l’horizon 2022, les consommateurs devraient découvrir le premier SUV zéro émission d’Alfa Romeo. Le véhicule reposera sur la plateforme de développement eCMP du groupe PSA.

Enfin, quelques-uns des nouveaux modèles de Maserati seront certainement électrifiés, comme l’a annoncé le constructeur.

Les constructeurs se heurtent à plusieurs obstacles dans la démocratisation des voitures électriques

Alors que les voitures de Tesla connaissent un véritable succès, celles d’autres marques ont du mal à convaincre le grand public. En effet, le prix de certains modèles avoisine les 100 000 euros, tandis que leur autonomie réelle excède à peine 300 km. Sans compter que contrairement à Tesla qui dispose d’un réseau de chargeurs dense, les autres constructeurs doivent miser sur les infrastructures déployées par les opérateurs. Or, ces derniers ne paraissent pas accélérer l’installation de bornes de recharge.


Quoi qu’il en soit, les fabricants ne comptent pas abandonner leur projet en matière de voitures propres. De ce fait, ces automobiles devraient se démocratiser progressivement si bien qu’elles sont susceptibles de présenter les mêmes prix que leurs homologues thermiques dans les prochaines années.

Hormis Tesla, BMW, Mercedes et Audi ont divulgué des concept-cars dont ressortiront des voitures de série qui pourraient faire de nombreux adeptes. Pour le constructeur californien, la majorité des modèles ont déjà été présentés officiellement. Il s’agit en l’occurrence de :

  •  La Model Y, un SUV qui devrait être commercialisé en Europe avant la fin de l’année. 
  •  La Roadster, une sportive qui passe de 0 à 100 km/h en moins de 2 secondes et dont la vitesse maximale avoisine les 400 km/h. 
  •  La Semi, un camion électrique qui cible particulièrement ceux qui travaillent dans le transport routier. 
  •  La Cybertruck, un pick-up pensé pour rivaliser avec la Ford F-150, qui est le véhicule le plus vendu au monde. Les constructeurs se positionnent sur différents segments

Les constructeurs se positionnent sur différents segments

Après des débuts prometteurs avec l’i3, BMW a finalement tardé à développer sa gamme d’électriques. En effet, ses concurrents affichent déjà dans leur catalogue au moins un SUV doté d’une batterie. Quant au constructeur bavarois, il en est encore à la promotion du lancement de son premier modèle sur ce segment.

Il s’agit de l’iX3 qui est attendu pour cette année. Le véhicule devrait être en mesure de rouler sur 440 km en cycle WLTP. D’ici 2023, BMW devrait aussi sortir l’iX5. Ce SUV s’instaure comme un concurrent pour la Model X de Tesla, l’e-tron d’Audi ou encore l’EQC de eMercedes. Il revendique une autonomie de près de 600 km en cycle WLTP et avec une charge unique. Sur le segment des berlines, BMW a dévoilé l’i4 qui pourra parcourir jusqu’à 600 km en cycle WLTP. Enfin, le fabricant allemand prévoit de lancer une limousine 100 % électrique d’ici trois ans.


Mercedes se démarquera essentiellement sur le segment des compactes. Il est donc possible que les acheteurs trouvent les modèles les plus abordables chez cette marque. Parmi les voitures qu’elle présentera cette année figure la berline compacte EQA, dont l’autonomie devrait se rapprocher des 400 km. D’ici l’an prochain, Mercedes devrait également présenter l’EQB. Il semble que ce SUV sera constitué en partie des composants de l’actuelle EQC. En outre, le constructeur allemand proposera l’EQC (en 2022 ou 2023) et l’EQS (en 2022).

Pour sa part, Audi continuera de sortir du haut de gamme. À la fin de l’année, la marque aux anneaux devrait notamment présenter l’e-tron GT. Inspirée de la Porsche Taycan nouvelle version, elle devrait disposer d’une autonomie de 450 km.