Si la réalité virtuelle et augmentée est depuis quelques années l’apanage des secteurs des jeux vidéo, du shopping et du design, elle commence à faire son chemin dans l’industrie automobile. Cette technologie sera dans un premier temps intégrée au pare-brise du véhicule qui va afficher des données et des graphiques sur ce qui se passe sur la route tout en créant une expérience plus réaliste. Mais est-elle promise à un bel avenir ?

Des technologies qui font leur chemin

Même si la réalité virtuelle et augmentée tarde à se faire une place dans le monde automobile, elle est appelée à évoluer grandement dans un futur proche. Les start-ups, les constructeurs automobiles et les équipementiers rivalisent d'innovation pour mettre au point des technologies qui répondent aux nouveaux modes de conduite.

Elle se heurte cependant à des freins qui ralentissent son développement, parmi lesquels le coût faramineux des recherches. Autre obstacle : aucune donnée précise n'est disponible pour s'assurer de l'existence d'une véritable demande pour cette technologie dans la filière automobile. Tout cela entrave la conception de produits AR et VR, dont la qualité convient aux véhicules.


Toutefois, avec la transition électrique, l'AR et les écrans transparents devraient de plus en plus intéresser les constructeurs automobiles.

En effet, la puissance du moteur n'est plus le seul critère pris en considération par les automobilistes au moment de choisir une voiture électrique,

Explique Andy Travers, le patron d'une entreprise écossaise spécialisée dans la création de verre holographique baptisée Ceres.

À noter que le contrat d'assurance auto prend en compte le type du moteur d'un véhicule dans le calcul de la prime.

Un fort potentiel pour les voitures électriques

Si la mise en œuvre de la technologie VR et AR se fait attendre dans le secteur automobile comparé aux autres secteurs, c'est parce qu'elle nécessite des tests qui peuvent prendre du temps.

En réalité, les équipements VR et AR embarqués dans un véhicule doivent être assez résistants pour supporter les aléas météorologiques, les mouvements brutaux, les chocs sur les routes, etc. Ils doivent donc être fonctionnels tout au long de la durée d'utilisation de la voiture.

Pour les modèles électrifiés qui ont de plus en plus la cote, ces deniers doivent être compacts et économes en énergie.

Volkswagen et Audi sont les premiers constructeurs à équiper leurs voitures haut de gamme de la technologie AR.