Les défenseurs de la technologie électrique se félicitent de la progression de cette motorisation dans le parc automobile européen. Cependant, les spécificités des véhicules zéro émission restent encore méconnues du grand public et même de leurs propriétaires. Les Français font notamment montre de connaissances limitées concernant la puissance nécessaire à la recharge.

Les chiffres d'AAA DATA révèlent que les modèles hybrides et électriques sont désormais plébiscités en France ainsi qu'en Europe. Les consommateurs peuvent observer facilement le succès grandissant des véhicules électrifiés, même en procédant à un comparatif assurance auto. Toutefois, la question de la recharge est souvent problématique pour les usagers.

Dans une étude récente, Enedis a analysé les habitudes des particuliers qui possèdent ou louent une voiture électrifiée. Composé de 802 participants, le panel observé inclut entre autres des habitants de zones rurales et urbaines ainsi que des occupants de résidences individuelles et de logements collectifs. Les sondés démontraient généralement une grande méconnaissance de la technologie électrique.

Une question méconnue des consommateurs

Dans l'ensemble, les personnes interrogées par Enedis avaient des connaissances plus que limitées au sujet de la puissance de recharge de leur véhicule électrifié. Ainsi, 87 % des participants n'ont pas modifié leur abonnement afin d'inclure la recharge de la voiture. Pourtant, la plupart d'entre eux utilisent les installations présentes dans leur domicile pour alimenter leur véhicule.


Par ailleurs, il semble que les Français s'intéressent peu à la puissance. 32 % des sondés ignorent la puissance associée à leur abonnement électrique. Cette proportion atteint même 58 % pour les individus qui habitent dans un immeuble.

En toute logique, 42 % des conducteurs de modèles électrifiés n'ont aucune idée de la puissance de la borne de recharge qu'ils utilisent au quotidien. 63 % d'entre eux vivent dans une zone urbaine. Enfin, 60 % des personnes interrogées ne sont pas en mesure de répondre à la question concernant la puissance de recharge de leur voiture.

Une recharge effectuée surtout à domicile

70 % des conducteurs d'électriques et d'hybrides ne se servent jamais des bornes publiques pour recharger leur véhicule. Ils privilégient généralement les dispositifs installés à domicile. De leur côté, les deux tiers des usagers des stations publiques effectuent le plus souvent la recharge au niveau des parkings des supermarchés.

D'autre part, la grande majorité des sondés (90 %) qui vivent en maison rechargent surtout leur voiture à domicile. En revanche, 44 % d'entre eux ont choisi leur lieu de travail pour effectuer la recharge principale. Enfin, seuls 6 % utilisent principalement les bornes publiques.

Du côté des répondants qui vivent en maison individuelle, 58 % branchent leur voiture électrifiée sur une prise classique. Cette pratique est particulièrement courante chez les conducteurs d'hybrides rechargeables qui sont 89 % à l'adopter. Les propriétaires de modèles 100 % électriques, quant à eux, sont 40 % à privilégier les bornes domestiques.