La consommation d’énergie moindre est l’argument principal qui incite les automobilistes à se tourner vers les voitures électriques. Mais avec la flambée actuelle du prix de l’électricité, beaucoup se demandent si recharger une batterie reste moins cher que le plein d’essence ou de gazole. À moyen terme, cette inquiétude ne semble pas justifiée avec la reconduction du bouclier énergétique visant à préserver le pouvoir d’achat des Français.

Plus économique de recharger à domicile

Grâce au bouclier énergétique, la révision à la hausse du tarif réglementaire de l'énergie électrique en février de l'année prochaine est limitée à 15 %.

Concrètement, recharger une voiture électrique restera toujours abordable en France en 2023.

Difficile pour l'heure de calculer le coût d'une charge complète dans la mesure où il faudrait tenir compte du lieu de recharge. Pour le moment, il semble que l'opération revient moins chère si elle est effectuée à domicile.

Selon les estimations de Mathieu Sabarly, expert chez Wavestone dans l'internet des objets et l'intelligence artificielle,

Il faut compter entre 2,5 et 3 euros pour recharger une Renault ZOE pour une autonomie de 100 km, contre 10 à 15 euros pour acheter du carburant pour une Renault Clio thermique pour la même distance.

Par contre,

Le coût de recharge est deux à six fois plus élevé sur l'autoroute,

D'après Roman Potocki, expert en énergies chez Wavestone. Les tarifs grimpent encore pour les bornes plus rapides et puissantes.

Pour les automobilistes, l'augmentation du prix de la recharge viendra gonfler davantage les dépenses liées à l'utilisation de leur voiture. Il est cependant possible de réduire ces charges par exemple en souscrivant une assurance auto moins chère.


Hausse des tarifs chez les opérateurs de bornes

Comme le bouclier énergétique ne s'applique pas aux opérateurs de bornes rapides, la plupart d'entre eux sont contraints de faire évoluer leur politique tarifaire. Certains ont déjà annoncé de futures hausses de prix.

C'est le cas de Wavestone avec une progression de +10 % à +30 % selon la puissance de charge, d'Allego (+50 %) ou encore de Tesla (+40 %).

Cependant, il y a peu de risque pour que les augmentations tarifaires soient trop fortes pour ne pas faire fuir les clients.