Malgré un réel engouement pour les voitures électriques durant la crise sanitaire, la tendance chute à 41 % en janvier 2021. Les constructeurs français sont les plus lésés, avec un recul annuel de 16,84 % chez Renault. Pourtant, des géants automobiles comme Kia arrivent à vendre plus de 7,3 % de voitures neuves, contre 5,2 % pour Volkswagen.

Les constructeurs automobiles font face à une instabilité du marché des voitures neuves en janvier 2021. Le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA) le confirme. Un recul de 5,85 % des immatriculations de véhicules neufs a été enregistré au début de l'année.

Si l'on se fie aux données rapportées par AAA Data, l'espoir repose sur les motorisations hybrides. Leur volume de vente a doublé cette année, avec un taux d'immatriculation de 22 %. Que ce soit pour une voiture électrique ou une hybride, le devis assurance auto est une démarche gratuite et sans engagement. Il permet d'obtenir des réponses personnalisées.

Plus de 180 000 véhicules électriques vendus en 2020

Pour connaître les tendances de consommation, des organismes spécialisés tels qu'AAA Data et CCFA publient régulièrement les chiffres des ventes de véhicules neufs. Pour en revenir aux voitures à batteries, la pandémie du coronavirus n'a pas eu d'impacts majeurs sur le taux d'acquisition.


Comparé aux chiffres de 2019 qui étaient de 61?360 modèles vendus, celui de 2020 est de 185?500, soit le triple du volume réalisé. Même si ce succès a été inattendu, les constructeurs automobiles sont confiants avec les hybrides. AAA Data constate :

Les ventes d'hybrides ont doublé par rapport au mois de janvier 2020 et représentent désormais 22 % des ventes sur le marché, avec 28?262 immatriculations (15?259 en janvier 2020), presque au même niveau que le gazole.

Mais pour en revenir aux chiffres de janvier 2021, un recul de 41 % a été enregistré. Ce revirement de situation étonne les constructeurs automobiles. Ces derniers avaient constaté un engouement pour les voitures électriques durant la crise sanitaire. Heureusement que les versions hybrides sont là pour équilibrer les chiffres.

La situation réelle chez les constructeurs français

Le mois de janvier est stratégique pour les constructeurs automobiles. Et pour cause, il permet de prédire les tendances d'achat pour le reste de l'année. Si certaines grandes firmes comme Volkswagen ont enregistré une hausse de 5,2 % des ventes en un an, les groupes français peinent à s'en sortir.

C'est le cas de PSA. Il a essuyé une baisse de 16,84 % du taux d'immatriculation de véhicules neufs en une année. De son côté, le groupe Renault constate une amélioration de 2,05 %. Parmi ses marques phares, la Dacia a réussi à doubler les ventes en janvier 2021.


Dans un récent communiqué, le Comité des constructeurs français d'automobiles a rapporté que 126?381 véhicules neufs ont été immatriculés en France courant janvier 2021. Même si un recul de 5,85 % a été constaté en général, une observation plus minutieuse a permis de changer la donne. En tenant compte des 20 jours ouvrés en janvier 2021 contre les 22 jours de vente de 2020, le taux de vente de voitures neuves s'est amélioré de 3,6 %.