L’automobile est l’une des industries les plus touchées par la crise du Covid-19 en Europe. Malgré le léger rebond observé depuis le confinement, l’Association des constructeurs européens d’automobiles (ACEA) anticipe un repli de 25 % du volume de véhicules vendus à travers l’Union européenne pour l’année 2020.

Effondrement de 25 % du marché automobile neuf en 2020

À cause du confinement dans la plupart des pays européens, la majorité des concessionnaires sont restés fermés pendant plusieurs semaines.

Il en a résulté une dégringolade des ventes de voitures neuves dans l'UE, mais son ampleur n'avait pas encore été chiffrée.

Aujourd'hui, les acteurs du marché sont fixés. Dans un récent communiqué, l'Association des constructeurs européens d'automobiles (ACEA) parle d'une

Chute historique de 25 % pour l'ensemble de l'exercice 2020.
Dans le détail, ils estiment qu'il va se vendre environ 3 millions d'exemplaires en moins par rapport à 2019.

Les constructeurs européens ne tablent en effet que sur 9,6 millions de mises à la circulation au total d'ici le 31 décembre alors qu'ils étaient parvenus à écouler 12,8 millions d'unités l'an dernier. Il reste à espérer que l'activité soit suffisamment dynamique pendant le deuxième semestre pour compenser l'effondrement de 41,5 % de leurs ventes du 1er janvier au 30 juin dernier.

Des facteurs susceptibles de limiter la contraction du marché

Bien que responsable de la dégradation de la situation, la crise sanitaire n'est pas la seule en cause dans ce bilan morose.


Bien avant, l'ACEA avait déjà annoncé une

Baisse d'environ 2 % des ventes d'automobiles neuves cette année,

Égalant le seuil atteint en 2013, époque où les effets de la crise financière se faisaient encore sentir.

Malgré tout, l'Association a bon espoir de voir la débâcle du marché compensée, au moins partiellement, par les mesures de soutien décidées par les autorités locales et européennes.

En France, par exemple, pour encourager l'achat de modèles propres, le gouvernement a révisé à la hausse le montant du bonus écologique et de la prime à la conversion. En y ajoutant les remises des concessionnaires et en recourant aux comparateurs d'assurance auto pour trouver une couverture moins chère, les consommateurs peuvent réaliser des économies substantielles en ce moment.