La crise du coronavirus n’a pas épargné le secteur automobile. Toute la filière est concernée, depuis la chaîne de production à la commercialisation. Les ventes de motorisations diesel et essence ont considérablement diminué au cours de ces derniers mois. Sur le marché de la voiture électrique, l’impact de la pandémie a été moins significatif selon le CCFA.

Face aux vagues de contamination au Covid-19, de nombreuses usines de production de voitures ont été contraintes de suspendre temporairement leurs activités. Leurs salariés ont été mis au chômage technique. Par ailleurs, la majorité des concessionnaires ont dû fermer, sans compter que les commandes et les livraisons ont été ralenties par les mesures de confinement.

Ainsi, les ventes sur le segment des voitures particulières ont chuté de 89 % en avril dernier, d’après les données du CCFA. Cette érosion risque d’influer sur le chiffre d’affaires des compagnies d’assurance auto. Durant ce mois-là, le marché de l’électrique a aussi reculé, avec une baisse de 62 % comparativement à avril 2019.

Quel est le bilan des immatriculations de modèles thermiques depuis le début de l’année ?

Concernant les motorisations thermiques, les chiffres ont dégringolé, comme l’indique le bilan dressé par le syndicat des fabricants de voitures en France. De janvier à avril 2020, le nombre d’immatriculations de modèles à essence a diminué de 57 %. Il s'est établi à 189 591, contre 437 202 sur la même période en 2019.


Quant aux livraisons de voitures qui carburent au diesel, elles ont décliné d’environ 50 % au cours des quatre premiers mois de l’année. Les immatriculations ont été évaluées à 127 663 unités. L’an dernier, le nombre de véhicules mis en circulation de janvier à avril s’est établi à 252 851.

Il reste à déterminer les marques qui ont été les plus touchées par les effets de la propagation du coronavirus. En tout cas, du côté des automobiles entièrement électriques, les ventes ont principalement été portées par Renault. Le constructeur a fait état de 322 immatriculations de ZOE en avril dernier.

Quelle est la performance du marché des voitures électrifiées cette année par rapport à 2019 ?

En avril dernier, le marché de la voiture électrique a recensé 1 216 immatriculations. En comparaison du mois de mars 2020 (5 511 exemplaires), il s’agit d’une baisse de 78 %. Quoi qu’il en soit, au cours des quatre premiers mois de l’année, le nombre de véhicules mis en circulation a été porté à 27 132, soit une hausse de 96,98 % par rapport à la même période en 2019 (13 774 immatriculations).

Avec 331 véhicules écoulés le mois dernier, le marché de l’hybride rechargeable a régressé de 74 % comparé à avril 2019. En compilant les chiffres des quatre premiers mois de l’année, il en ressort que 9 850 exemplaires ont été commercialisés. La comparaison avec la même période en 2019 (5 245 ventes) révèle une augmentation des immatriculations de 87,80 %.