Le secteur du lithium victime du marché des voitures électriques qui tarde à décoller

Une offre supérieure à la demande

Le prix du lithium a été multiplié par trois en quatre ans (de 2015 à 2019). Cette envolée a été engendrée par l’explosion anticipée de la demande sur les batteries des voitures électriques. Or, ces véhicules n’ont pas connu le succès escompté.

Ces derniers enregistrent une percée timide auprès des utilisateurs. Même en Chine, pourtant considérée comme le premier consommateur d’automobiles électriques dans le monde, les ventes reculent.

Confrontés à la faiblesse de la demande, les producteurs et fournisseurs de lithium se retrouvent avec un surplus de stock qu’ils ne parviennent pas à écouler.

Dégringolade du prix du lithium depuis la mi-2018

Anticipant un boom de la demande de matières premières, les industriels ont prévu d’accroître leur production. Le premier producteur mondial Pilbara a investi dans six nouvelles mines en Australie depuis deux ans et compte multiplier par deux sa production dans les quatre ans.


Victime de son propre succès, les cours du lithium ont chuté de près de 30 % depuis un an. Et la situation ne risque pas de s’arranger si l’on en croit les prévisions des économistes de Morgan Stanley. Selon leurs calculs,

« Le prix des matériaux en provenance d’Amérique du Sud pourrait flancher à 10 000 dollars la tonne, et même descendre entre 7 000 et 8 100 dollars d’ici 2025 ».

Cet effondrement des prix met en difficulté les grands producteurs.

Toujours des projections de croissance de la mobilité électrique

Malgré ce contexte difficile, la majorité des producteurs sont toujours confiants sur l’avenir de la mobilité électrique. Ils s’attendent à une future croissance importante de la filière dans les prochaines années, sans être sûrs du moment où cela se fera.

Les fournisseurs négocient ainsi avec les constructeurs pour conclure des contrats d’approvisionnements à long terme.

D'après les analystes,

« Le marché du lithium devrait exploser d’ici onze ans, et les véhicules électriques représenteraient les deux tiers du parc roulant ».

Selon une étude publiée en 2018 par l'association australienne des mines,

« Le marché du minerai brut pourrait atteindre les 20 milliards de dollars en 2025 et 424 milliards pour les cellules destinées aux accumulateurs ».

Bref, si les ventes de véhicules électriques stagnent au niveau mondial, en France en revanche, elles progressent lentement, mais surement. Si vous faites partie des quelques milliers de propriétaires de modèles électriques ou hybrides, pensez à souscrire une assurance auto pas cher en recourant à notre outil comparatif assurance auto pour trouver un contrat adapté à vos besoins.