En matière de mobilité propre, les avancées technologiques avancent à pas de géant ces dernières années en vue de remplacer les véhicules à motorisation thermique voués à disparaitre en Europe d’ici plus d’une dizaine d’année. Et dans ce domaine, Lightyear a récemment mis la barre un peu plus haute en permettant à la toute première voiture solaire de série d’être accessible au grand public.

Aides à la transition, primes à la conversion ou encore assurance voiture financièrement plus accessible, tous les moyens sont bons pour accélérer le développement de la mobilité propre en Europe.

C'est aussi le cas des innovations technologiques qui continuent de faire des avancées majeures dans le but d'atteindre l'objectif du Parlement européen acté le 8 juin. Celui qui prévoit la fin des ventes de voitures neuves thermiques à partir de 2025 pour permettre aux modèles les moins polluants de dominer le marché.

À ce propos, la voiture la plus durable de la planète a vu le jour et sera disponible sur le marché dès cette année. La « Lightyear 0 » qui utilisera le soleil comme source d'énergie.


Une grande première dans l'histoire de l'automobile

Parmi les avancées technologiques des mobilités propres figurent l'usage de l'énergie solaire pour faire rouler certains modèles de véhicules. Le hic, c'est que jusqu'ici, ce ne sont que des prototypes destinés à des expérimentations. Mais plus pour longtemps puisqu'une voiture solaire produite en série a vu le jour pour une commercialisation prévue pour novembre 2022 en faisant allusion à la « Lightyear 0 » issue des usines Lightyear annonçant la nouvelle dans un communiqué indiquant que :

En 2016, nous n'avions qu'une idée. Trois ans plus tard, nous avions un prototype. Maintenant, après six ans de tests, d'itérations, de conception, de reconception et d'innombrables obstacles, Lightyear 0 est la preuve que l'impossible est réellement possible.

Pour ce premier pas, le constructeur a prévu de mettre sur le marché 946 « Lightyear 0 » avec un coût à l'unité fixé à 250 000 euros et qui sera réduit à 30 000 euros lors de l'apparition prochaine des modèles produits en grande série.

En tête de liste des modèles les plus durables

Dans le cadre de la transition énergétique visant à accorder la faveur à la mobilité propre. La course à l'innovation technologique est lancée auprès des constructeurs ou autres acteurs désireux de laisser leurs empreintes dans ce domaine. Raison pour laquelle le développement des modèles de véhicules de plus en plus écologiques accélère ces dernières années en notant que c'est le 100% électrique qui a le mérite d'être le plus durable de tous.

Mais plus maintenant selon les fondateurs de Lightyear indiquant que la « Lightyear 0 » est désormais celle à repousser les limites en se positionnant comme étant le premier véhicule solaire au monde à disposer d'une homologation pour la conduite sur la route.

Nul besoin de préciser que son plus grand atout est d'utiliser le soleil comme source d'énergie lui permettant d'ajouter 70 km d'autonomie supplémentaire par jour à son autonomie WLTP atteignant la barre des 650 km. Un rêve devenu réalité selon son constructeur qui ne s'est pas retenu pour dire que :

Nous avons toujours été portés par le rêve de construire la voiture la plus durable de la planète.

De quoi être fière selon l'un des cofondateurs de Lightyear ajoutant à la liste des points forts de la Lightyear 0 :

  • Sa consommation d'énergie relativement faible avec une part estimée à 10,5 kWh par 100 kilomètres (110 km/h) ;
  • L'efficacité de sa chaîne cinématique électrique assurée par quatre moteurs intégrés aux roues ;
  • Son poids total ne pesant que 1 575 kg, alors que sa longueur a dépassé les normes pour une voiture électrique en atteignant 5 mètres.

Et puisque ce modèle se veut être le plus écologique, il se fait également remarquer par son intérieur composé de matériaux d'origine naturelle et vegan en prenant en exemple le palmier rotin et le daim microfibre.